Les noces de l’Esprit et de la Marchandise, une affaire de professionnels

La philosophie est assurément à la mode. Ce fut il y a quelques années le succès des cafés-philo où, avec l'aide d'un Animateur, n'importe qui pouvait venir le dimanche matin débattre des grandes questions de l'existence humaine. Puis vinrent les consultations de philosophie, la philosophie au service de l'entreprise, les semaines philosophiques organisées par diverses … Lire la suite Les noces de l’Esprit et de la Marchandise, une affaire de professionnels

L’histoire d’un autre âge en un lieu éloigné

Je ne crains pas trop pour ce livre les effets de la distance des temps, des lieux et des langues. Car il ne raconte pas simplement l’histoire d’une classe ouvrière d’un autre âge en un lieu éloigné. Il raconte une forme d’expérience qui n’est pas si loin de la nôtre. Les formes actuelles du capitalisme, … Lire la suite L’histoire d’un autre âge en un lieu éloigné

Faut-il abandonner le concept de citoyen ?

... Ce serait le minimum nécessaire pour affirmer une politique égalitaire dissociée du champ électoral ... La violence liée à la globalisation du capital est abordée par Jacques Rancière dans La Haine de la démocratie (2005). Le philosophe ouvre son pamphlet en déclarant qu’il n’a rien en commun avec ceux qui haïssent la démo­cratie. Où … Lire la suite Faut-il abandonner le concept de citoyen ?

Par delà l’orbe terrestre s’étend un vaste cimetière de comètes, aux lueurs mystérieuses, apparaissant les soirs et les matins des jours purs

L’Astronomie était la connaissance de l’ordre immuable qui dément les vaines prétentions des hommes à changer le cours des choses … Pour traduire sans reste le pouvoir de la loi scientifique en pouvoir spirituel régissant la société, Auguste Comte repoussait dans les ténèbres de l’inconnaissable ce qui s’étend au-delà du système solaire … Pour ne … Lire la suite Par delà l’orbe terrestre s’étend un vaste cimetière de comètes, aux lueurs mystérieuses, apparaissant les soirs et les matins des jours purs

Gilles Deleuze et Stephen King

Pour arracher M. Valdemar à son sommeil, je fis usage des passes accoutumées. Pendant quelque temps, elles furent sans résultat. Le premier symptôme de retour à la vie fut un abaissement partiel de l’iris. Nous observâmes comme un fait très-remarquable que cette descente de l’iris était accompagnée du flux très-abondant d’une liqueur jaunâtre (de dessous … Lire la suite Gilles Deleuze et Stephen King

1 De la lutte des classes

Penser la signification présente de la fin de la politique oblige à réélaborer le rapport établi par la pensée grecque entre le démos (le peuple) et l’ochlos (la plèbe), entre le pouvoir du peuple et le rassemblement turbulent des turbulences individuelles. Ce schéma initial, les pensées modernes de la démocratie l’ont généralement validé directement ou … Lire la suite 1 De la lutte des classes

La force des choses

Expliquer les gilets jaunes? Qu’entend-on par expliquer? Donner les raisons pour lesquelles advient ce qu’on n’attendait pas? Celles-ci, de fait, manquent rarement. Et pour expliquer le mouvement des gilets jaunes, elles viennent à foison: la vie dans des zones périphériques abandonnées par les transports et les services publics comme par les commerces de proximité, la … Lire la suite La force des choses

Ils n’ont pas d’âme et ils se permettent de revendiquer !

Regardons le pauvre crétin d’individu consommateur, submergé par le flot des marchandises et des images et séduit par leurs promesses fallacieuses. Ce souci obsessionnel à l’égard de l’étalage maléfique des marchandises et cette représentation de leur victime aveugle et complaisante ne sont pas pas nés au temps de Barthes, Baudrillard, Debord ou Finkelkraut. Ils se … Lire la suite Ils n’ont pas d’âme et ils se permettent de revendiquer !

1 Ne t’imagine pas que la nature est divine … Sinon … Ah, sinon !

Que signifie en vérité? La vérité, c’est l’essence du vrai. A quoi pensons-nous quand nous disons essence? Habituellement, l’essence du vrai passe pour le dénominateur commun de tout ce qui est vrai. L’essence se présente à nous comme la notion du caractère général et générique qui représente l’Un valant pour plusieurs. Mais cette essence indifférente … Lire la suite 1 Ne t’imagine pas que la nature est divine … Sinon … Ah, sinon !

3 Théorie et pratique du collectivisme oligarchique

Les nouveaux mouvements qui se firent connaître dans les années du milieu du siècle, l’Angsoc en Océania, le Néo-Bolchevisme en Eurasia, le Culte de la Mort, comme on l’appelle communément, en Estasia, avaient la volonté consciente de perpétuer la non-liberté et l’inégalité. Ces nouveaux mouvements naissaient naturellement des anciens. Ils tendaient à conserver les noms … Lire la suite 3 Théorie et pratique du collectivisme oligarchique

Un pays où la loi commune est le seul principe de coexistence … Ce qui n’empêche pas, mais permet l’amour de la patrie. C’en est même la condition nécessaire …

Dans l'introduction de son grand livre Les Mots et les Choses, Michel Foucault évoquait la burlesque classification d'une certaine encyclopédie chinoise, citée par Jorge Luis Borges, qui partageait les animaux en appartenant à l'Empereur, embaumés, cochons de lait, qui s'agitent comme des fous, qui viennent de casser la cruche et autres catégories du même genre. … Lire la suite Un pays où la loi commune est le seul principe de coexistence … Ce qui n’empêche pas, mais permet l’amour de la patrie. C’en est même la condition nécessaire …

La charrue qui retourne le tchernoziom du temps

Littérature? C’est ce que le premier chapitre de La nuit des prolétaires met en scène: la douleur purement intérieure de celui qui ne fait rien (René, Werther ou Oberman), donc la douleur par principe refusée à ceux qui travaillent, est la médiation par laquelle la douleur prolétaire peut se contempler. Les héros romantiques ne souffrent … Lire la suite La charrue qui retourne le tchernoziom du temps