Tu réciteras ton rêve, et ce sera une petite prophétie

Forme dégradée de la prophétie, le rêve n’en entretient pas moins avec la prophétie, et plus largement avec la Parole divine, et donc avec le Texte où cette parole est consignée, d’étranges rapports de similitude: comme elle, il est souvent allégorique, et ambigu; comme elle, il est double et mêlé; comme elle, surtout, il demande … Lire la suite Tu réciteras ton rêve, et ce sera une petite prophétie

Psychologie gérer les rats

L'expérience analytique s'opère d'une investigation humaniste qui fait subir à l'idée d'homme (à un certain faux humanisme ce que Freud nomme une blessure narcissique. Après l'humiliation cosmologique qu'infligea à l'homme la révolution copernicienne, lui montrant qu'il n'était plus maître du monde, on comprend aisément que l'être parlant aspire a minima à l'unité de sa personne. … Lire la suite Psychologie gérer les rats

Du transfert ? Non, de l’amour

Le travail de l'analyse ne consiste pas à guérir, mais à rouvrir des blessures. Il n'a rien d'une consolation et ne peut qu'être suspect, socialement parlant. Jean Laplanche À propos d’une crise d’hystérie, de telle manifestation pho­bique, qui n’a pas entendu dire avec un air entendu: N’y faites pas attention, il/elle le fait exprès. C’est … Lire la suite Du transfert ? Non, de l’amour

1 Éliminons les Nègres pour augmenter notre puissance et parler avec les fantômes

Les nègres n'ont rien d'analogue [à l'humanité blanche]. Ils continuent, même au milieu des Blancs, à vivre une existence végétative, sans rien produire que de l'acide carbonique et de l'urée ... Lorsqu’il s’agira de la race jaune, et, à plus forte raison, de la race noire, pour conserver, et surtout pour augmenter notre puissance mentale, … Lire la suite 1 Éliminons les Nègres pour augmenter notre puissance et parler avec les fantômes

2 Il est mort noyé il y a trois cent ans. Et il est revenu !

L’histoire débute à Tarbes dans les années 1890. La femme du général en garnison s’adonne au spiritisme avec son mari, Élie Noël, pour se distraire un peu et étudier des phénomènes que le colonel de Rochas, polytechnicien comme le général, et pionnier des sciences psychiques, avait décrits dans ses ouvrages. La générale se rêve des … Lire la suite 2 Il est mort noyé il y a trois cent ans. Et il est revenu !

3 Ma princesse ! Ma prêtresse ! Mon double !

La controverse débute avec l’article de Richet dans Le Figaro. Elle fut lancée par le Dr Paul Valentin, un médecin spécialiste des névroses qui revendique sur l’affaire le regard de la psychopathologie. L’offensive contre le fantôme de Richet a en effet rapidement mobilisé une psychopathologie matérialiste et organiciste, se proclamant au service de l’hygiène mentale … Lire la suite 3 Ma princesse ! Ma prêtresse ! Mon double !

4 Les Mange-Mort sont de retour

La révélation de l'hideuse fraude, on s’en doute, fit son effet, et dans ses conclusions Rouby pouvait dénoncer la faillibilité des plus réputés. Des expériences de la villa Carmen, il ne restait plus rien. De la crédibilité de Richet en matière de matérialisation non plus. Le coup de grâce vint de la discussion qui suivit … Lire la suite 4 Les Mange-Mort sont de retour

L’inconscient est le nom du grand lieu d’herbe qui est derrière la grange 

La légende de Saint Christophe: Christo-phoros, le porte-Christ, a été popularisée par La Légende dorée de Jacques de Voragine. Les Planches Courbes, d’Yves Bonnefoy réécrit la légende. Ici, le Passeur est un géant. Le saint n’est pas nommé ni présenté comme un saint; l’enfant est un enfant simplement, pas Jésus. Rappelons quelques éléments de la … Lire la suite L’inconscient est le nom du grand lieu d’herbe qui est derrière la grange 

Qui es-tu, Edward Hyde ? De la boue de l’enfer, de la poussière amorphe …

Considérons d’abord l’interprétation proposée par Jekyll -ce que Stevenson nomme sa version de l’affaire. Par la place qui lui est accordée dans le récit, c’est cette version qui semble avoir été privilégiée par l’auteur, de sorte qu’elle fut aussi prioritairement rete­nue par ses lecteurs. La dualité dont il est question est celle du Bien et … Lire la suite Qui es-tu, Edward Hyde ? De la boue de l’enfer, de la poussière amorphe …

Une archéologie de ta poupée gonflable

Les hommes qui se procurent des poupées gonflables s’inscrivent dans une longue histoire qui ne com­mence pas avec le silicone. La poupée d’Oskar Kokoschka y occupe une place singulière. En 1912, le peintre viennois tombe amoureux à la folie d’Alma Mahler. Leur idylle dure trois ans. La jeune femme quitte finalement le peintre pour épouser … Lire la suite Une archéologie de ta poupée gonflable

4 Les morts sont ivres à Lofoten

Les morts sont ivres de pluie vieille et saleAu cimetière étrange de Lofoten. Oskar Wladisław de Lubicz Miłosz Il y a un demi-siècle, quand Jean-François Lyotard écrivait le texte suivant, les morts-vivants n'avaient pas encore envahi nos imaginaires. Les algorithmes ne déterminaient pas encore nos travaux, nos contestations et nos loisirs. On n'avait pas encore … Lire la suite 4 Les morts sont ivres à Lofoten

À la Une

De la désublimation répressive

La sublimation articule pulsion et langage, affects et valeur. La sublimation ne nie pas la réalité, elle en reconnaît la contrainte mais elle passe outre, et au passage elle invente un langage. Anne Dufourmantelle https://youtu.be/MnRS_FtQrJw?t=46 La notion de sublimation désigne chez Freud une capacité, celle d'échanger le but sexuel de la pulsion contre un but … Lire la suite De la désublimation répressive

Les Bêtes, et les Esprits, et les Nations, comme les étoiles dans le ciel

Né en 1908, George Devereux s'est d'abord appelé Gyôrgy Dobo. Il naquit dans cet éclat de territoire maltraité qui, en 1908, était la province hongroise du Banat de l'actuelle Timisoara. En 1919, le Banat de Timisoara devint roumain et le futur Georges Devereux également. Il changea donc de prénom et devint Georghe. Son frère s'étant … Lire la suite Les Bêtes, et les Esprits, et les Nations, comme les étoiles dans le ciel

À la Une

C’est une belle aventurière. Elle parle l’anglais, assez bien, et le martien à la perfection …

Une aventurière? Allons donc! C'est une demoiselle de magasin! ... D'un grand magasin, d'une de ces maisons de commerce d'où est bannie toute notion d'humanité et où les malheureuses sont contraintes de rester debout onze heures par jour, et exposées aux foudres de l'honorable patron pour chaque instant de repos pris à la dérobée et … Lire la suite C’est une belle aventurière. Elle parle l’anglais, assez bien, et le martien à la perfection …

La conscience, c’est maintenant et à nouveau l’âme, et l’Être, qui est autour d’elle plutôt que devant elle, c’est un Être onirique, par définition caché, un être sauvage

Il faut reconnaître sans équivoque la réalité psychique, l'essence intra-subjective des formations morbides, l'opération fantastique qui reconstruit un monde en marge et à l'encontre du monde vrai, une histoire vécue sous l'histoire effective, et qui s'appelle la maladie. D'un autre côté le freudisme confirme la philosophie moderne dans sa description d'une conscience qui n'est pas … Lire la suite La conscience, c’est maintenant et à nouveau l’âme, et l’Être, qui est autour d’elle plutôt que devant elle, c’est un Être onirique, par définition caché, un être sauvage

As-tu jamais peint la couleur des ténèbres à la lueur d’une chandelle ?

Jun'ichirō Tanizaki, Éloge de l'ombre, 1933, traduit par René Sieffert, 1977 Le plus souvent, des patients viennent [en psychanalyse] en souffrance d’une parole empêchée, impossible, qui n’a jamais été dite ou reconnue. Ils se trouvent dans un silence subi, un silence qui n’est pas heureux. Leur silence est assigné. Quand Freud a commencé la cure par … Lire la suite As-tu jamais peint la couleur des ténèbres à la lueur d’une chandelle ?

1 Des fictions théoriques

Le divorce entre l’histoire et la littérature relève d’un procès très ancien. Patente dès le XVIIéme siècle, légalisée au XVIIIéme siècle comme un effet de la division entre les lettres et les sciences, la rupture a été institutionnalisée au XIXe siècle par l’organisation universitaire. Elle a pour fondement la frontière que les sciences positives ont … Lire la suite 1 Des fictions théoriques

2 Les symptômes racontent maintenant mon histoire

Pour Freud, le roman a pour définition de combiner en un même texte d'une part les symptômes de la maladie (Krankheitssymptome), c’est-à-dire une sémiologie fondée sur l’identifica­tion de structures pathologiques, et d’autre part l’histoire de la souffrance (Leidensgeschichte), c’est-à-dire une série d'événements relationnels qui surprennent et altèrent le modèle structural. Adopter le style du roman, … Lire la suite 2 Les symptômes racontent maintenant mon histoire

3 Des figures qui sont des forces

Bien quelle revienne au genre du roman, l’in­terprétation freudienne n’en reste pas moins histo­rique. Donnons de l'historique une définition qui serve de point de départ: est historique l’ana­lyse qui considère ses matériaux comme les effets de systèmes (économiques, sociaux, politiques, idéologiques, etc.) et qui vise à élucider les opéra­tions temporelles (causalité, croisement, inversion, coalescence, etc.) … Lire la suite 3 Des figures qui sont des forces

4 Le destin des passions

L’affect (Affekt) revient également dans le dis­cours freudien. Il est la forme élémentaire des énergies pulsionnelles. Dès les Studien über Hysterie, il fournit une base à l’analyse économique du psychisme. Le plus souvent autonome par rapport au fonctionnement des représentations, il est soumis à des mécanismes générateurs de figures pathologiques, ses conversions produi­sant l’hystérie; ses … Lire la suite 4 Le destin des passions

5 Une médecine quantique : le discours freudien ne se soustrait pas aux mécanismes qu’il dévoile dans ses objets

Cette méthode exerce et élucide le langage comme pratique inter-subjective. Par là, elle fait du discours de l'analyse une fiction, autrement dit un discours où se marque la particularité de son locuteur, essentiellement son affectivité. Alors, dit-on, ce n’est plus scientifique, c'est de la lit­térature. Du point de vue freudien, cette doxa commune dit vrai, … Lire la suite 5 Une médecine quantique : le discours freudien ne se soustrait pas aux mécanismes qu’il dévoile dans ses objets

6 Il est permis de croire à l’écriture … Autorisée par rien, elle autorise de l’Autre et ne cesse de commencer

On peut éclairer la question en revenant à ce que Freud nomme l’écriture de l’histoire (Geschichtsschreibung), point nodal des relations entre littérature et histoire. Pour lui, l’écriture de l’histoire se produit à partir d’événements dont rien ne subsiste: elle en prend la place. Elle est donc à la fois exclue de ce dont elle traite … Lire la suite 6 Il est permis de croire à l’écriture … Autorisée par rien, elle autorise de l’Autre et ne cesse de commencer

2 Le serpent manque au paysage

David Teniers La pensée contemporaine a bien mis en lumière la continuité entre le projet humaniste renaissant et l’œuvre cartésienne, et c’est un acquis magnifique. Mais peut-on penser la liberté sans le mal radical? Freud l'expliquait: si nous sommes coupables de nos pulsions, c’est que nous en sommes responsables -imputables, donc libres … Où est … Lire la suite 2 Le serpent manque au paysage

La direction spirituelle et la psychanalyse

Deux thèmes ordonnent la réflexion de Freud dans sa Correspondance avec le pasteur Pfister: deux thèmes tantôt conjugués et liés, tantôt se développant à part l’un de l’autre, comme les moments d’une fugue. Ils se rejoignent et se lient pour toujours dans cette note haut tenue et se prolongeant indéfiniment dans le silence de la … Lire la suite La direction spirituelle et la psychanalyse