Descartes le cœur des bêtes

Il y a deux façons d'aborder la question de la différence entre l'homme et l'animal: dans la perspective de l'histoire des sciences, pour mesurer l'influence de la thèse cartésienne sur les savants; ou en la rapportant au développement de la pensée cartésienne. Or celle-ci détermine une façon pour l'homme de se rapporter à lui-même et … Lire la suite Descartes le cœur des bêtes

Le peintre dont l’ombre est un voyageur

Qu'on ne se contente pas trop facilement des explications les plus simples -un hasard, le mécénat, les commandes- quand il s'agit de cette question qui me paraît essentielle: pourquoi un peintre a-t-il changé de pays, laissant pour d'autres horizons, d'autres couleurs, et toujours une autre lumière, le lieu où il a vécu, où il a … Lire la suite Le peintre dont l’ombre est un voyageur

5 La souche obscure d’où montent ensemble et séparées ces intuitions majeures …

J’ai relu récemment, et même traduit (ce qui intensi­fie les lectures) la Résurrection, de Yeats. C’est une brève pièce de théâtre qu’un poème ouvre et un autre clôt, ou semble clore. On y entend trois jeunes gens, un Grec, un Juif, un Syrien, s’interroger dans le vestibule de la maison des Apôtres au lendemain de … Lire la suite 5 La souche obscure d’où montent ensemble et séparées ces intuitions majeures …

Bruno Latour se propose d’abolir la République et de transformer le monde en laboratoire …

Nom de Dieu! Il avait pourtant l'air d'un bon garçon! Pourquoi diable? Pour remplacer la démocratie -et donc forclore à jamais la lutte des classes- par une espèce de débat baptisé composition entre humains et non-humains, où Monsanto et les campagnols auraient les mêmes droits. Tiens, qui va gagner. Caricature? Hélas: ... Comme si tout ce … Lire la suite Bruno Latour se propose d’abolir la République et de transformer le monde en laboratoire …

1 Qu’est-ce que Clara ? Les marronniers en fleurs

De Platon à Heidegger, la philosophie a beaucoup parlé en dialogues, comme si ce type d’échange où chacun engage son manque et sa (vraie ou fausse) plénitude constituait pour elle un langage de réfé­rence dont tout système monologué doit, un jour ou l’autre, faire l’épreuve. Clara -un dia­logue, précise le titre- illustre cette tradition de … Lire la suite 1 Qu’est-ce que Clara ? Les marronniers en fleurs

1 L’animal doit être considéré comme un champ: tout à la fois physique et sens …

L’animal doit être considéré comme un champ, c’est-à-dire qu’il est tout à la fois physique et sens. Seulement un champ a des propriétés telles qu’il se distingue toujours des choses partes extra partes, car il comporte toujours une relation entre les parties et le tout. À la fois physique et sens: comment est-ce possible? Le … Lire la suite 1 L’animal doit être considéré comme un champ: tout à la fois physique et sens …

2 C’est en comprenant la façon dont les vivants se montrent qu’on peut avoir accès au mystère de L’Être …

Il y a deux façons de considérer l’animal, comme il y a deux façons de considérer une inscription sur une vieille pierre: on peut se demander comment cette inscription a pu être tracée, mais on peut aussi chercher à savoir ce qu’elle veut dire. De même, on peut soit analyser les processus de l’animal au … Lire la suite 2 C’est en comprenant la façon dont les vivants se montrent qu’on peut avoir accès au mystère de L’Être …

3 L’ontologisation de la topologie

Il n’y a pas d'objet comme tel pour l’animal, mais des porteurs de signification, c’est-à-dire des objets toujours investis d’une valeur, qui sont en tant qu’ils valent: Affordances. Mettre ainsi en relation obligée milieu et sens conduit à repenser la subjectivité animale dans la direction d’une reconnaissance de son activité instituante. Contre l’idée apparemment évidente … Lire la suite 3 L’ontologisation de la topologie

4 Une archéologie qui creuserait jusqu’à l’Être sauvage…

Cette vision sauvage et primordiale du monde, comme remède à la mauvaise dialectique: non pas deux termes en opposition (être et néant, infini et fini, présence et absence etc.), est celle d'un Être qui les contient sans les effacer, en étant ses propres différenciations -un Être qui se compose par couches, et qui se manifeste … Lire la suite 4 Une archéologie qui creuserait jusqu’à l’Être sauvage…

5 L’homme est entré sans bruit

André Pichot appelle disjonction d’évolution la discontinuité physico-chimique qui surgit entre le vivant actuel et l’environnement actuel, le déphasage causé par deux évolutions disjointes (celle du vivant et celle de l’environnement) qui sont maintenant en relation. Deux histoires disjointes se sont mises en place à partir de cette continuité (bien que les termes en évolution … Lire la suite 5 L’homme est entré sans bruit

Un patrimoine immatériel de bêtise, de souffrance et de mensonge

La corrida es importada d'Espanha au segle XIX (sota l'impuls d'Eugenia de Montijo, esposa de Napoléon III) en seguida de praticas mai ancianas ... Vertat es: a passat temps, de batèstas sagnosas entre buous e canhs, o de tormentatges publics de vedèus, se fasian per amusar lo poble D'aquela barbaria ne podem èstre autan fiers … Lire la suite Un patrimoine immatériel de bêtise, de souffrance et de mensonge

Il a consenti à la fiction pour sauver la catégorie de l’Être …

Tiepolo est-il le peintre facile qui aurait gaspillé ses dons à la décoration et au luxe, quand il aurait pu rapatrier dans le vécu des sens et du cœur, comme un Piazzetta de plus de risques, les stéréotypes baroques? Bien plutôt est-il celui qui dans le signe maintient l'éclat là où la substance se perd, … Lire la suite Il a consenti à la fiction pour sauver la catégorie de l’Être …

Comment la mycologie élargit la justice sociale aux acteurs non-humains

Le livre d’Anna Tsing, Le Champignon de la fin du monde a montré à un large public ce que l’anthropologie peut dire des phénomènes de mondialisation. En partant d’un champignon apprécié par les consommateurs japonais, le matsutake, il raconte l’histoire globale des plantations sous l’effet du capitalisme et de la colonisation. Il pose ainsi la … Lire la suite Comment la mycologie élargit la justice sociale aux acteurs non-humains