La nuit sur ta gorge qui met sa main gantée de souveraine …

Est–ce toi qui noues les liens des Pléiades ou qui desserres les cordages d’Orion? Job, 38 Dans ses Observations sur le beau et le sublime, Kant écrit que si le jour est beau, la nuit est sublime. Un plaisir est appelé sublime lorsqu'il est lié à ce qui terrifie ou à ce qui dépasse les … Lire la suite La nuit sur ta gorge qui met sa main gantée de souveraine …

Deux princes des ténèbres

Les mots de la nuit permettent de métaphoriser les hésitations du commencement de la pensée. À propos de la nécessité de mettre en œuvre une méthode pour accéder à une vérité certaine, Descartes écrit: Comme un homme qui marche seul et dans les ténèbres, je me résolus d'aller si lentement et d'user de tant de … Lire la suite Deux princes des ténèbres

As-tu jamais peint la couleur des ténèbres à la lueur d’une chandelle ?

Jun'ichirō Tanizaki, Éloge de l'ombre, 1933, traduit par René Sieffert, 1977 Le plus souvent, des patients viennent [en psychanalyse] en souffrance d’une parole empêchée, impossible, qui n’a jamais été dite ou reconnue. Ils se trouvent dans un silence subi, un silence qui n’est pas heureux. Leur silence est assigné. Quand Freud a commencé la cure par … Lire la suite As-tu jamais peint la couleur des ténèbres à la lueur d’une chandelle ?

En ce temps là tu peignais des rêves pour Robert le Diable

Desnos en marchant sans fin par les rues Me lisait de longs manuscrits en prose à l’encre rouge Où se mariaient Jules Verne Sade et Nerval Toute parole en ce temps-là semblait avoir une odeur d’ambre Tu touchais à la nuit d’une façon distraite Comme à une porte ouverte sur un néant familier Tu peignais … Lire la suite En ce temps là tu peignais des rêves pour Robert le Diable

III Quand vous foulerez ce bouquet d’orties qui avait été moi dans un autre siècle …

Extraits ... A l’ombre de nos pas perdus, se pose aujourd’hui encore la question bien humaine de résister. Le parcours commémoratif présenté ici propose une réponse possible entre les temps qui nous bousculent. Il réunit poèmes, témoignages vivants et lieux de mémoire autour de la Résistance. Bien qu’il s’y réfère explicitement, il ne se limite … Lire la suite III Quand vous foulerez ce bouquet d’orties qui avait été moi dans un autre siècle …

III Regardez moi passer, ténèbres

Un spectre hante l’Europe -le spectre du communisme. Spectre fut donc le premier nom, à l’ouverture du Manifeste du parti communiste. Dès qu’on y prête attention, on ne peut plus compter les fantômes, esprits, revenants qui peuplent le texte de Marx. Spectres de Marx commence par la critique d’un nouveau dogmatisme, c’est-à-dire d’une intolérance: Tout … Lire la suite III Regardez moi passer, ténèbres