4 De quoi Poutine est-il le nom ? Des couloirs d’avalanche de l’éternelle gnose

Le cosmisme est aujourd’hui réinvesti par le pouvoir russe. Cosmisme? C’est un courant de pensée apparu en Russie à la fin XIXe siècle. L’idée centrale est l’existence d’une solidarité essentielle entre la vie humaine, sur Terre, et ce qui se passe dans le reste de l’univers. Les cosmistes considèrent que l’humanité a un rôle à … Lire la suite 4 De quoi Poutine est-il le nom ? Des couloirs d’avalanche de l’éternelle gnose

Sur le bateau pour les étoiles

Que voyons-nous? Tout d’abord un ciel nocturne fourmillant de corps stellaires: la lune décroissante avec son auréole, un réseau d’étoiles blanches, jaunes, orange et bleues qui semblent palpiter et faire jaillir une énergie cosmique, et une spirale qui s’enroule sur elle-même et court parallèlement à l’horizon. Sous ce ciel agité, nous apercevons les maisons d’un … Lire la suite Sur le bateau pour les étoiles

Les Mondes passeront. La vie, la jeunesse et l’amour ne passeront jamais

Van Gogh affirme que la Nuit étoilée ne se réfère pas de manière explicite à la religion, mais exprime plutôt la nature plus pure de la campagne. Cet aspect de sa pensée le rapproche des savants et des géographes de son époque, qui avaient des idées radicales en matière sociale et qui voyaient dans la … Lire la suite Les Mondes passeront. La vie, la jeunesse et l’amour ne passeront jamais

La guerre des Algériens

Oui, les Algériens avaient le droit, et même le devoir, d’être libres, de former une communauté indépendante, égale aux autres, qui disposerait de son nom propre, et se faire reconnaître comme telle -et nous devions, en conséquence, les soutenir. Mais, d’autre part, leur lutte n’avait aucune chance d’aboutir au genre de démocratie que nous croyions … Lire la suite La guerre des Algériens

Ce sera tout à fait comme dans cette vie …

Ce sera tout à fait comme dans cette vie! Le même jardin,Profond, profond, touffu, obscur. Et vers midiDes gens se réjouiront d'être réunis làQui ne se sont jamais connus et qui ne savent Les uns des autres que ceci: qu'il faudra s'habillerComme pour une fête et aller dans la nuitDes disparus, tout seul, sans amour … Lire la suite Ce sera tout à fait comme dans cette vie …

4 Les morts sont ivres à Lofoten

Les morts sont ivres de pluie vieille et saleAu cimetière étrange de Lofoten.Lofoten ... Que ce nom sonne à mon oreille ... Oskar Wladisław de Lubicz Miłosz Il y a un demi-siècle, quand Jean-François Lyotard écrivait le texte suivant, les morts-vivants n'avaient pas encore envahi nos imaginaires. Les algorithmes ne déterminaient pas encore nos travaux, … Lire la suite 4 Les morts sont ivres à Lofoten

Jacob prit la pierre où il avait reposé la tête …

Forme dégradée de la prophétie, le rêve n’en entretient pas moins avec la prophétie, et plus largement avec la Parole divine, et donc avec le Texte où cette parole est consignée, d’étranges rapports de similitude: comme elle, il est souvent allégorique, et ambigu; comme elle, il est double et mêlé; comme elle, surtout, il demande … Lire la suite Jacob prit la pierre où il avait reposé la tête …

Fallait-il qu’au sanctuaire fussent égorgés prêtre et prophète ?

Bien sûr, qu'il le fallait. Et ce n'était qu'un début. Les Lamentations nous étonnent plus que tout autre poème biblique quand nous les lisons à la lumière de la poésie. Ces cinq poèmes, composés probablement en Palestine après la ruine de Jérusalem en 587 et œuvre d’un seul auteur qui n’était peut-être pas Jérémie, sont … Lire la suite Fallait-il qu’au sanctuaire fussent égorgés prêtre et prophète ?

Nous sommes les prêtres du Pouvoir

Comment un homme s'assure-t-il de son pouvoir sur un autre, Winston? Winston réfléchit: En le faisant souffrir, répondit-il.Exactement. En le faisant souffrir. L'obéissance ne suffit pas. Comment, s'il ne souffre pas, peut-on être certain qu'il obéit, non à sa volonté, mais à la nôtre? Le pouvoir est d'infliger des souffrances et des humiliations. 1984 Les … Lire la suite Nous sommes les prêtres du Pouvoir

Je rêve sur le bord du monde et de la nuit

Que vouliez-vous donc me dire? Hommes dans l’éloignement, criant la main en porte-voix, riant des gestes du dormeur. Sur le bord de la nuit et du crime, sur le bord du crime et de l’amour. Ô Rivieras de l’idéel, vos casinos sans distinction d’âge ouvrent leurs salles à tous ceux qui veulent perdre! Il est … Lire la suite Je rêve sur le bord du monde et de la nuit

La nuit sur ta gorge qui met sa main gantée de souveraine …

Est–ce toi qui noues les liens des Pléiades ou qui desserres les cordages d’Orion? Job, 38 Dans ses Observations sur le beau et le sublime, Kant écrit que si le jour est beau, la nuit est sublime. Un plaisir est appelé sublime lorsqu'il est lié à ce qui terrifie ou à ce qui dépasse les … Lire la suite La nuit sur ta gorge qui met sa main gantée de souveraine …

Deux leçons de Ténèbres

Les mots de la nuit permettent de métaphoriser les hésitations du commencement de la pensée. À propos de la nécessité de mettre en œuvre une méthode pour accéder à une vérité certaine, Descartes écrit: Comme un homme qui marche seul et dans les ténèbres, je me résolus d'aller si lentement et d'user de tant de … Lire la suite Deux leçons de Ténèbres