1 Le Développement forclôt l’inquiétude de la naissance et de la mort …

Le principe qui rend les hommes superflus comme personnes juridiques, morales et singulières habite les actes même de la vie administrée et fait le vide dans les esprits qu’elle administre. Ce principe se nomme le Développement. C’est une entité qui n’est pas moins abstraite et anonyme que la Nature ou l’Histoire. Elle maximise l’effet que … Lire la suite 1 Le Développement forclôt l’inquiétude de la naissance et de la mort …

2 Le rapport Georges Orwell

Orwell n’expose pas une critique théorique. Le roman du totalitarisme achevé ne vient pas à la place d’une théorie politique. En écrivant une œuvre littéraire, Orwell suggère que la critique n’est pas un genre capable de résister à l’emprise totalitaire. Il y a plutôt entre elles une affinité ou une complicité. L’une et l’autre cherchent … Lire la suite 2 Le rapport Georges Orwell

3 Théorie et pratique du collectivisme oligarchique

Les nouveaux mouvements qui se firent connaître dans les années du milieu du siècle, l’Angsoc en Océania, le Néo-Bolchevisme en Eurasia, le Culte de la Mort, comme on l’appelle communément, en Estasia, avaient la volonté consciente de perpétuer la non-liberté et l’inégalité. Ces nouveaux mouvements naissaient naturellement des anciens. Ils tendaient à conserver les noms … Lire la suite 3 Théorie et pratique du collectivisme oligarchique

Mettre de la philosophie partout, chez les enfants, dans les croisières, pour qu’il n’y en ait plus nulle part. Ou alors s’abrutir. Mais … …

On peut tuer la philosophie autrement qu'en empoisonnant le philosophe. On peut empêcher le philosophe d'être là, avec son manque, d'interpeller par exemple le responsable au Culte et de lui demander innocemment ce que c'est que la piété [la citoyenneté?] comme faisait Socrate [dans Euthyhron]. De sorte que sa vacance ne fasse pas trop de … Lire la suite Mettre de la philosophie partout, chez les enfants, dans les croisières, pour qu’il n’y en ait plus nulle part. Ou alors s’abrutir. Mais … …

L’espoir est comme les chemins sur la terre. La terre n’a pas de chemins. Les chemins se font là où beaucoup d’humains passent.

Koyama Iwao dit: Le sujet [shutai] de l’énergie morale est la nation [kokumin]. La nation est la clef de tous les problèmes. L’énergie morale n’a rien à faire avec l’éthique individuelle ou personnelle ni avec la pureté du sang. Elle [la nation] est le centre de l’énergie morale tant sous l’aspect culturel que politique. Kosaka … Lire la suite L’espoir est comme les chemins sur la terre. La terre n’a pas de chemins. Les chemins se font là où beaucoup d’humains passent.

Voir la Figure, un désir qui excède même celui de la mener au jour

La question de la création artistique est celle de la vérité. L’Être est cela qui demande de nous création pour que nous en ayons connaissance (Merleau). Il me paraît possible de construire une problématique dans l'esprit du freudisme en plaçant le terme expression en opposition avec le terme signification. La signification d'un énoncé suppose un … Lire la suite Voir la Figure, un désir qui excède même celui de la mener au jour