Le temps sans passé, sans promesse, des hommes de Babel

Lorsque le petit Yniol, dans Pelléas et Mélisande, s'angoisse et chante: Il fait trop noir. Je vais dire quelque chose à quelqu'un, il ne sait pas clairement ce qu'est la conscience, transcendantale ou non, mais il s'ordonne immédiatement à l'origine: la parole, avec lui, sort de l'ombre, du rien -non qu'il y ait un rien … Lire la suite Le temps sans passé, sans promesse, des hommes de Babel

Il n’est pas bon que l’homme soit seul

Penser la démocratie avec la Bible Parmi les textes fondateurs de la culture occidentale, peut-on en trouver qui offrent des outils pour penser une autre pureté? Voyons deux exemples, tirés de la Bible et qui en des­sinent certains traits. On sait que, selon ce Livre, nul ne peut prétendre s’ap­procher du sanctuaire sans préparation. Les … Lire la suite Il n’est pas bon que l’homme soit seul

3 La terre est une ruine, où les animaux séjournent comme des fan­tômes …

A la nature nous opposons bien le monde des esprits? Elle acquiesça. Et nous pouvons voir en l’homme la charnière entre les deux mondes? Elle tomba d’accord sur ce point aussi. Ainsi, ne devrions-nous pas considérer comme un arrêt divin que cette nature s’élève jusqu’à l’homme pour trouver précisément en lui le point de réunion … Lire la suite 3 La terre est une ruine, où les animaux séjournent comme des fan­tômes …

II Mais voilà, les plans de vie en trois parties ne fonctionnent plus …

Car l'inconscient ne connait pas le temps. Ce qui peut se dire aussi, rêvez-y, Dieu est mort, Dieu comme fondement des valeurs. La pointe de la critique kierkegaardienne est l’absence d’un législateur suprême qui se tiendrait à l’extérieur de ma volonté, de ma liberté, de mon monde. C’est de cette bonne nouvelle qu'il faut partir. … Lire la suite II Mais voilà, les plans de vie en trois parties ne fonctionnent plus …

Les fleurs de ce Printemps que jamais ne dépouille la dent du Bélier de la Nuit …

Les architectes de Babel parlaient un jargon dépourvue de sens -intraduisible, puisqu’il voulait tout dire, galimatias démoniaque … Pape Satan, pape Satan, aleppe, s’écrie d’une voix enrouée Plutus au début du chant VII de l’Enfer. Ne convenait-il pas que le loup maudit aux lèvres enflées, le dieu des avares, le dieu de l’or, s’exprimât dans … Lire la suite Les fleurs de ce Printemps que jamais ne dépouille la dent du Bélier de la Nuit …

2 Les apocalypses sont-elles des prophéties ?

Chercher des vaticinations portant sur les années ou les siècles à venir serait le pire contresens que l’on puisse faire sur l’interprétation de l’Apocalypse, dans la mesure où cette dernière ne nous parle pas d’un futur attendu, mais de vivre autrement, dès maintenant et à jamais. Prophétie et apo­calypse ne sont pas anticipatrices, ou très … Lire la suite 2 Les apocalypses sont-elles des prophéties ?

2 Le serpent manque au paysage

David Teniers La pensée contemporaine a bien mis en lumière la continuité entre le projet humaniste renaissant et l’œuvre cartésienne, et c’est un acquis magnifique. Mais peut-on penser la liberté sans le mal radical? Freud l'expliquait: si nous sommes coupables de nos pulsions, c’est que nous en sommes responsables -imputables, donc libres … Où est … Lire la suite 2 Le serpent manque au paysage

1 Les Saintes Écritures

Le fait que l’Ancien Testament fasse toujours partie de la Bible chrétienne est la condition nécessaire pour que l’Ancien et le Nouveau Testament puissent dialoguer. On pourrait imaginer une situation plus simple: les chrétiens auraient renoncé au livre juif. Plus simple, car étant séparés nous serions enfin en paix. Mais l’ablation de l’Ancien Testament, bien … Lire la suite 1 Les Saintes Écritures

J’aimerais que les Gens des Cieux soient là, dans ma ferme

J’aimerais qu’on leur donne des coupes de bienvenue J’aimerais qu’ils aient la joie en les buvant; J’aimerais que soient là les trois Marie. Hier soir j’ai vu un étranger arriver, J’ai servi de la nourriture dans la salle à manger, J’ai servi à boire, J’ai demandé de la musique. Et au Nom du Trois-Un Il … Lire la suite J’aimerais que les Gens des Cieux soient là, dans ma ferme

Il a réduit l’image au concept ! Alors il n’a pas pu comprendre que la mort de Dieu était une bonne nouvelle

La preuve cartésienne de l’existence de Dieu par la présence de l’idée de l’infini en moi est une source de réflexion pour le métaphysicien. On a fait remarquer que définir Dieu par l’idée d’infini ou de parfait est un attitude tout à fait traditionnelle. L’idée de Dieu dont part et à laquelle ramène l’argumentation des … Lire la suite Il a réduit l’image au concept ! Alors il n’a pas pu comprendre que la mort de Dieu était une bonne nouvelle