Hayy ibn Yaqzân : l’amitié participative aux règnes de la nature

Sur le désert veille Dieu, l'Un, l'Unique, l'Étranger. Qu'est-ce qu'un mystique dans l'univers du monothéisme? C'est un solitaire qui rêve d'être un ami de Dieu. Dans son conte philosophique, Hayy ibn Yaqzân (Le Fils de l’Éveillé), Ibn Tofail, né en Andalousie au début du 11éme siècle et décédé à Marrakech en 1185, nous raconte la … Lire la suite Hayy ibn Yaqzân : l’amitié participative aux règnes de la nature

1 Solvet saeclum in favilla

C’était au crépuscule que Charles Archold préférait contempler la façade. Les soirs de juin comme celui-ci (mais était-on bien en juin?), le soleil couchant caressait Maxwell Street et venait éclairer le groupe sculpté du fronton: une déesse du Commerce à la poitrine généreuse, qui brandissait une corne d’abondance allégorique d’où sortait une cascade de fruits … Lire la suite 1 Solvet saeclum in favilla

3 Cum resurget creatura

Nora Archold, l’épouse de Charles, ressentait quelque gêne à cause de ses cheveux roux. Bien qu’ils fussent naturels, elle s’imaginait que les gens la soupçonnaient de se teindre. Après tout, elle avait quarante-deux ans, et beaucoup de femmes plus âgées choisissaient de devenir rousses. Je les aime comme ça, chérie, affirma Dewey. Je t’assure que … Lire la suite 3 Cum resurget creatura

Finir chasseur

Redevenir pisteur. Cueilleur et jardinier. Chasseur! Autrement qu'avant, mieux qu'avant. Au milieu des étoiles! La parenthèse nous a beaucoup appris. Paul Shepard suggère une piste: il faut retourner au Pléistocène. La fin du Pléistocène correspond au paléolithique et à l’émer­gence de l’homme moderne. C’est l’époque des chasseurs-cueilleurs qui vivent en petits groupes et dont l’organisation … Lire la suite Finir chasseur

2 Viens, c’est l’aurore ! Le coq a chanté, le cheval a henni, la voile est prête !

Non! Le coq n’a point chanté! J’entends le grillon dans les sables et je vois la lune qui reste en place. La tentation de Saint Antoine La gnose devait bien recruter pour assurer son rayonnement. Doctrine sophistiquée, elle eut du succès principalement dans les milieux cultivés, attirant dans ses rangs tant des païens que des … Lire la suite 2 Viens, c’est l’aurore ! Le coq a chanté, le cheval a henni, la voile est prête !

Jacob prit la pierre où il avait reposé la tête …

Forme dégradée de la prophétie, le rêve n’en entretient pas moins avec la prophétie, et plus largement avec la Parole divine, et donc avec le Texte où cette parole est consignée, d’étranges rapports de similitude: comme elle, il est souvent allégorique, et ambigu; comme elle, il est double et mêlé; comme elle, surtout, il demande … Lire la suite Jacob prit la pierre où il avait reposé la tête …

Fallait-il qu’au sanctuaire fussent égorgés prêtre et prophète ?

Bien sûr, qu'il le fallait. Et ce n'était qu'un début. Les Lamentations nous étonnent plus que tout autre poème biblique quand nous les lisons à la lumière de la poésie. Ces cinq poèmes, composés probablement en Palestine après la ruine de Jérusalem en 587 et œuvre d’un seul auteur qui n’était peut-être pas Jérémie, sont … Lire la suite Fallait-il qu’au sanctuaire fussent égorgés prêtre et prophète ?