1 L’Être sauvage

Il faut reconnaître sans équivoque la réalité psychique, l'essence intra-subjective des formations morbides, l'opération fantastique qui reconstruit un monde en marge et à l'encontre du monde vrai, une histoire vécue sous l'histoire effective, et qui s'appelle la maladie. D'un autre côté le freudisme confirme la philosophie moderne dans sa description d'une conscience qui n'est pas … Lire la suite 1 L’Être sauvage

1 Habitée, la lumière venteuse?

Où réside l’esprit Au-dedans, au-dehors? Premier le cri de l’oiseau de mer? Première l’âme Imaginée dans l’aube froide de son cri Et son perchoir ultime? Le bâton fangeux d’un nid De corneille, au sommet de la vieille tour de pierre, Ou le buste de marbre dominant le parterre? Habitable, la forme accomplie? Habitée, la lumière … Lire la suite 1 Habitée, la lumière venteuse?

2 Le flambeau des analogies

Quand il leur parlait, il utilisait toujours des exemples. Mathieu, 13-34 La parole (parabole) compare, parle en figures: succession d'exemples chez Luc. Petites fables. Le kérygme parle par l'imagination: Imaginez- vous que ... Il annonce ce qu'il en est en comparant. Où sommes-nous? Qu'en est-il de cet ici -que nous appelons ici-bas? Le Royaume est … Lire la suite 2 Le flambeau des analogies

Rosie Keenan

Tes chansons, quand tu les chantes les deux yeux fermés Comme toujours, sont une route de campagne Dont nous aurions un jour connu chaque virage L’allée bordée d’une haie noircie de moucherons Où tu attendais aux aguets qu’une voiture Approche et passe et te laisse plus seul Que tu ne l’étais avant son passage. Chante … Lire la suite Rosie Keenan

1 Voir l'Étrangère dans la grotte

L'homme a commencé par l’étrangeté de sa propre humanité. Ou par l’humanité de sa propre étrangeté. C’est en elle qu’il s’est présenté: il se l’est présentée, ou figurée. Tel fut le savoir de soi de l’homme, que sa présence était celle d’un étranger, monstrueusement semblable. Le semblable avait le pas sur le soi, et c’était … Lire la suite 1 Voir l'Étrangère dans la grotte

2 Dans les Ténèbres suressentielles

Denys l'Aréopagite: Trinité suressentielle qui es au-delà du divin, au-delà du Bien, Toi qui gardes les chrétiens dans la connaissance des choses divines, conduis-nous, par-delà l'inconnaissance, vers les très hautes et très lumineuses cimes des écritures mystérieuses. Là se trouvent voilés les simples, insolubles et immuables mystères de la théologie, dans la translumineuse Ténèbre du … Lire la suite 2 Dans les Ténèbres suressentielles

3 L'ombre des choses futures

Le stupéfiant commentaire suivi du Cantique des Cantiques par Paul Claudel n'est dépourvu ni de références scolastiques, ni d'allusions à la modernité. Il est présenté par Dominique Millet Gérard dans sa contribution (Le lumineux abîme du Cantique des Cantiques, Parole et Silence, 2008, courts extraits): Et ici, une fois encore, fissure dans le discours, de … Lire la suite 3 L'ombre des choses futures

1 Refermer la parenthèse ouverte au néolithique, et vite

Redevenir pisteur. Cueilleur et jardinier. Chasseur! Autrement qu'avant, mieux qu'avant. La parenthèse nous a beaucoup appris. Paul Shepard suggère une piste: il faut retourner au Pléistocène. La fin du Pléistocène correspond au paléolithique et à l’émer­gence de l’homme moderne. C’est l’époque des chasseurs-cueilleurs qui vivent en petits groupes et dont l’organisation sociale est parfaitement adaptée … Lire la suite 1 Refermer la parenthèse ouverte au néolithique, et vite

2 … Et entrer dans l’histoire

Les céréales cultivées: blé, maïs, sorgho, riz, qui représentent l’essentiel de nos ressources vivrières sont des plantes annuelles. Chaque année elles sont semées au printemps ou à l’automne et moissonnées cinq à six mois plus tard. D'où l'intérêt qu’il y aurait à créer des céréales pérennes (vivaces) c’est-à-dire capables de fructifier plusieurs fois dans leur … Lire la suite 2 … Et entrer dans l’histoire

1 Nous voulons, tant ce feu nous brûle le cerveau …

... Plonger au fond du gouffre, Enfer ou Ciel, qu'importe! Au fond de l'Inconnu pour trouver du nouveau! Depuis des années, Thomas Beddoes, Professeur à Oxford, jouissait d’une réputation de bizarrerie dans les milieux scientifiques anglais. Il soumettait ses patients atteints de tuberculose aux flatulences de vaches pour dégager leurs poumons. Il suçait des lingots … Lire la suite 1 Nous voulons, tant ce feu nous brûle le cerveau …

2 Deux arracheurs de dent infléchissent le cours de l’Histoire

Avant 1850, il arrivait souvent que les gens se suicident plu­tôt que d’affronter une opération chirurgicale, et on peut les com­prendre. Chaque détail du lieu prévu pour l’opération annonçait la douleur à venir, depuis le sol garni de sable pour absorber le sang et les vomissures, jusqu’au plafond ouvert pour laisser s’échapper les hurlements des … Lire la suite 2 Deux arracheurs de dent infléchissent le cours de l’Histoire