Ce Dehors qui précède l’espace et qui l’ouvre

Dans la Critique de la raison pure, l’espace et le temps sont pensés comme des formes universelles et nécessaires de l’intui­tion (conditions transcendantales de possibilité de tout ce qui peut être donné à notre sensibilité). Or la difficulté qu’il y a à penser ces formes de l’intuition réside dans le fait qu’elles précèdent l’opposition de … Lire la suite Ce Dehors qui précède l’espace et qui l’ouvre

1 Dans les Ténèbres suressentielles

Trinité suressentielle qui es au-delà du divin, au-delà du Bien, Toi qui gardes les chrétiens dans la connaissance des choses divines, conduis-nous, par-delà l'inconnaissance, vers les très hautes et très lumineuses cimes des écritures mystérieuses. Là se trouvent voilés les simples, insolubles et immuables mystères de la théologie, dans la translumineuse Ténèbre du Silence, où … Lire la suite 1 Dans les Ténèbres suressentielles

À la Une

De la désublimation répressive

La sublimation articule pulsion et langage, affects et valeur. La sublimation ne nie pas la réalité, elle en reconnaît la contrainte mais elle passe outre, et au passage elle invente un langage. Anne Dufourmantelle https://youtu.be/MnRS_FtQrJw?t=46 La notion de sublimation désigne chez Freud une capacité, celle d'échanger le but sexuel de la pulsion contre un but … Lire la suite De la désublimation répressive

1 Le flambeau des analogies

Le questionnement philosophique procède par exemples. Socrate demande qu'est-ce que? ... Et le jeune homme lui répond par des exemples. Il est juste de faire ci ou ça. Socrate récuse les exem­ples; aucun n'est le bon, il prend appui sur, et contre, les exemples, pour gagner l'eïdos. Il les repousse. La poésie, elle, montre l'exemple. … Lire la suite 1 Le flambeau des analogies

2 Imagination morte. Imaginez.

Quand il leur parlait, il utilisait toujours des exemples. Mathieu, 13-34 La parole (parabole) compare, parle en figures: succession d'exemples chez Luc. Petites fables. Le kérygme parle par l'imagination: Imaginez-vous que ... Il annonce ce qu'il en est en comparant. Où sommes-nous? Qu'en est-il de cet ici -que nous appelons ici-bas? Le Royaume est en … Lire la suite 2 Imagination morte. Imaginez.

La nuit sur ta gorge qui met sa main gantée de souveraine …

Est–ce toi qui noues les liens des Pléiades ou qui desserres les cordages d’Orion? Job, 38 Dans ses Observations sur le beau et le sublime, Kant écrit que si le jour est beau, la nuit est sublime. Un plaisir est appelé sublime lorsqu'il est lié à ce qui terrifie ou à ce qui dépasse les … Lire la suite La nuit sur ta gorge qui met sa main gantée de souveraine …

Le Dieu de la Matrice est-il dans la Matrice ?

Seule une personne de compréhension réduite désire arranger les choses en séries complètes. C'est l'incomplétude qui est désirable. En tout, mauvaise est la régularité. Dans les Palais d'autrefois, on laissait toujours un bâtiment inachevé. Noshida No Kaneyoshi, XIVéme siècle, cité par Henri Michaux, Passages, 1937 Au lieu de la progression de dix en dix j'ai … Lire la suite Le Dieu de la Matrice est-il dans la Matrice ?

J’ai cru comprendre pourquoi l’homme est le mieux loti des êtres animés …

La généalogie de la bioéthique, qui croise et recroise tant de lignées mythiques liant crime et savoir, soulève une question irritante: celle de la magie et, tout spécialement, de l'alchimie. Les versions positivistes du rationalisme dominant aussi bien que celles du spiritualisme l'ont obstinément recouverte d'un voile de dénigrement institutionnel. Ne serait-il pas grand temps … Lire la suite J’ai cru comprendre pourquoi l’homme est le mieux loti des êtres animés …

Comment le symbole nous fait voir l’invisible …

L'opération de pensée qui engendre le symbole n'est pas un procédé particulier et accessoire, mais un mode fondamental de la connaissance humaine. Il y a un mode symbolique de connaissance et celui-ci est un des deux modes de la connaissance intuitive, le second n’étant autre que le mode schématique de connaissance sur lequel a particulièrement … Lire la suite Comment le symbole nous fait voir l’invisible …

Déjà morts

La folie est destin, la démocratie est anti-destin. La voix qui parle quand je suis fou a reçu beaucoup d’appellations. Quand je suis fou de peur, de colère, d’amour. Fou tout court. J’essaie de rattraper ça qui parle à ma place. Et de cet effort résulte un délire. Dans l’ordre du moi et de sa … Lire la suite Déjà morts

1 Qu’est-ce que le monde, sinon des vies qui cherchent chacune à fleurir, dans leur moment d’existence, et des choses qu’un désir nôtre a dégagé de leur nuit …

Ce qui caractérise l’étant humain, c’est sa transcendance, à savoir la capacité qu'il possède de se dépasser hors de soi vers un quelque chose qui lui fait face, comme le suggère l'étymologie même du mot ob-jet. Dans l'ouverture à cet horizon d’objectivité réside l’humanité de notre raison, à la fois grande et finie, grande, si … Lire la suite 1 Qu’est-ce que le monde, sinon des vies qui cherchent chacune à fleurir, dans leur moment d’existence, et des choses qu’un désir nôtre a dégagé de leur nuit …

2 Le Verbe ne fait qu’un avec le temps originaire …

Reconnaissons d’abord qu’une telle lecture -l'imagination comme pouvoir originaire antérieur à la dualité de l’entendement et de la sensibilité- contredit sans aucun doute à la lettre du kantisme; ce qui scandalisa grandement Jean Lacroix, dans son beau Que-Sais-Je? sur Kant! Ainsi, dans l’analyse de la troisième synthèse, celle qui a pour objet la recognition dans … Lire la suite 2 Le Verbe ne fait qu’un avec le temps originaire …

Du péché originel

La guerre intestine qui menace l’homme au cœur même de sa volonté ne saurait être présentée comme celle de la raison et du désir. Les inclinations naturelles, considérées en elles-mêmes, sont bonnes, c’est-à-dire qu’elles ne sont pas à proscrire; il ne serait pas seulement vain, mais encore pernicieux et blâmable de vouloir les extirper; on … Lire la suite Du péché originel

Les noces de l’Esprit et de la Marchandise, une affaire de professionnels

La philosophie est assurément à la mode. Ce fut il y a quelques années le succès des cafés-philo où, avec l'aide d'un Animateur, n'importe qui pouvait venir le dimanche matin débattre des grandes questions de l'existence humaine. Puis vinrent les consultations de philosophie, la philosophie au service de l'entreprise, les semaines philosophiques organisées par diverses … Lire la suite Les noces de l’Esprit et de la Marchandise, une affaire de professionnels

La dénonciation des illusions est le retour, à travers des abstractions nécessaires, à un rapport originaire …

En mettant la Terre en mouvement, Copernic nous a transmis le secret de la fabrication du miroir. Je sais que je suis l’effet de mes propres productions, que l’en-soi dans lequel je me voyais était en fait celui que je parvenais à construire … Le premier paradoxe qui saisit celui qui veut faire ne serait-ce … Lire la suite La dénonciation des illusions est le retour, à travers des abstractions nécessaires, à un rapport originaire …

Les accommodements déraisonnables de Charles Taylor

Le cosmopolitisme est, sur le plan politique, un nouvel âge des relations internationales; il est, sur le plan culturel, un nouvel âge des mœurs. Dans le kantisme, ces deux dimensions sont réunies dans une même philosophie de l'histoire: l'histoire de tous les peuples est portée par une même destination, commune à tous les membres de … Lire la suite Les accommodements déraisonnables de Charles Taylor

Philosopher après la Shoah

Cette photo fait partie d’une série de quatre images. On connaît depuis peu le nom du photo­graphe: Alberto Errera, un officier grec. ­Déporté à Auschwitz-Birkenau en tant que juif, il a été placé dans le Sonderkommando: c’est eux qui brûlent les cadavres dans les fours crématoires ou les bûchers à ciel ouvert, comme ici. Une … Lire la suite Philosopher après la Shoah

Les Idées confèrent aux symboles un pouvoir de signifier qui excède toute interprétation dominante

C’est la manière dont est présentée ou représentée l’espérance qui importe aux citoyens de la terre, de même que la meilleure représentation du progrès est celle qui constitue par elle-même une condition de sa réalisation. Le choix de Kant en faveur du progrès ne témoigne d’aucun optimisme; s’il fait bien du progrès l’horizon le plus … Lire la suite Les Idées confèrent aux symboles un pouvoir de signifier qui excède toute interprétation dominante

Le temps, c’est de la nuit

Le temps marque la faiblesse de notre nature, la diffraction de la Lumière divine par notre finitude. Comment en faire bon usage? Les mathématiques sont devenues pour les modernes toute la philosophie, quoiqu’ils prétendent qu’on ne devrait les cultiver qu’en vue du reste … Aristote, Métaphysique, Livre Alpha, 992 a C’est aujourd’hui un lieu commun: … Lire la suite Le temps, c’est de la nuit

Il y a dans l’Europe quelque chose d’un genre unique …

Personne n’est allé plus loin que Husserl dans la constitu­tion de l’Europe comme thème proprement philosophique. Aussi semble-t-il honnête de l’interroger sur l’Europe du philosophe et de faire un bout de chemin avec lui dans la direction de la conceptualisation de ce qui, dans l’attitude naturelle, ne semble somme toute être qu’un fait empirique. L’intérêt … Lire la suite Il y a dans l’Europe quelque chose d’un genre unique …

Sodome, Jérusalem, et le goût infini de la République

Tout ceci ne m'intéresse que d'un point de vue transcendantal ... Je voudrais tenter, par les quelques remarques qui suivent, de prendre au sérieux cette déclaration (évidemment non sérieuse, dans sa formulation) d'un personnage de Proust, le baron de Charlus: ceci afin de légitimer l'idée qu'autour du thème de l'homosexualité, comme autour de celui de … Lire la suite Sodome, Jérusalem, et le goût infini de la République

Tu remplaceras la notion de Monde par celle de Planète …

Il y a un paradoxe de l'idée cosmopolitique aujourd'hui. Si le monde est généralement perçu comme le niveau efficient de l'action collective, les espérances portant sur son institutionnalisation politique sont de plus en plus ténues. La généralisation du commerce (en un sens qui n'est pas seulement économique) n'a pas mené à la mondialisation de l'État … Lire la suite Tu remplaceras la notion de Monde par celle de Planète …

Pourquoi répètent-ils que créer, c’est résister … Pour que rien ne change jamais, ô paradoxe !

On accorde volontiers à l'art une vertu de résistance. Dans le monde de l'opinion, cette affirmation ne pose pas de problème. Il y est admis que l'art résiste de diverses manières qui convergent en un pouvoir unique. D'un côté la consistance de l'œuvre résiste à l'usure du temps; de l'autre, l'acte qui l'a produite résiste … Lire la suite Pourquoi répètent-ils que créer, c’est résister … Pour que rien ne change jamais, ô paradoxe !

Comme le bonheur et la liberté, l’émerveillement de la rai­son est toujours conquis sur les puis­sances qui voudraient nous faire vieillir prématurément

Les Lumières sont devenues notre mauvaise conscience. D'où vient la croyance naïve dans les sciences et la technique? De l'opti­misme des Lumières qui, à force de dépasser les limites, a abandonné nos vies au fonctionnement des machines. Comment expliquer le dérèglement cli­matique? Par l'aboutissement d'un pro­cessus initié au XVIIIéme siècle qui a fait de l'humanité, … Lire la suite Comme le bonheur et la liberté, l’émerveillement de la rai­son est toujours conquis sur les puis­sances qui voudraient nous faire vieillir prématurément