À la Une

De la désublimation répressive

La sublimation articule pulsion et langage, affects et valeur. La sublimation ne nie pas la réalité, elle en reconnaît la contrainte mais elle passe outre, et au passage elle invente un langage. Anne Dufourmantelle https://youtu.be/MnRS_FtQrJw?t=46 La notion de sublimation désigne chez Freud une capacité, celle d'échanger le but sexuel de la pulsion contre un but … Lire la suite De la désublimation répressive

2 Imagination morte. Imaginez.

Quand il leur parlait, il utilisait toujours des exemples. Mathieu, 13-34 La parole (parabole) compare, parle en figures: succession d'exemples chez Luc. Petites fables. Le kérygme parle par l'imagination: Imaginez-vous que ... Il annonce ce qu'il en est en comparant. Où sommes-nous? Qu'en est-il de cet ici -que nous appelons ici-bas? Le Royaume est en … Lire la suite 2 Imagination morte. Imaginez.

Mundus est fabula

Un interdit d’origine morale qui nous empêche d’af­fronter le problème, au lieu de nous aider à le résoudre: voilà une bonne définition du tabou. L’un des tabous les plus puissants de la fausse conscience écologique (ou supposée telle) qui se répand dans le débat contemporain est celui de l’anthropomorphisme: l’interdiction de toute tendance à re­connaître … Lire la suite Mundus est fabula

La nuit sur ta gorge qui met sa main gantée de souveraine …

Est–ce toi qui noues les liens des Pléiades ou qui desserres les cordages d’Orion? Job, 38 Dans ses Observations sur le beau et le sublime, Kant écrit que si le jour est beau, la nuit est sublime. Un plaisir est appelé sublime lorsqu'il est lié à ce qui terrifie ou à ce qui dépasse les … Lire la suite La nuit sur ta gorge qui met sa main gantée de souveraine …

Le Dieu de la Matrice est-il dans la Matrice ?

Seule une personne de compréhension réduite désire arranger les choses en séries complètes. C'est l'incomplétude qui est désirable. En tout, mauvaise est la régularité. Dans les Palais d'autrefois, on laissait toujours un bâtiment inachevé. Noshida No Kaneyoshi, XIVéme siècle, cité par Henri Michaux, Passages, 1937 Au lieu de la progression de dix en dix j'ai … Lire la suite Le Dieu de la Matrice est-il dans la Matrice ?

J’ai cru comprendre pourquoi l’homme est le mieux loti des êtres animés …

La généalogie de la bioéthique, qui croise et recroise tant de lignées mythiques liant crime et savoir, soulève une question irritante: celle de la magie et, tout spécialement, de l'alchimie. Les versions positivistes du rationalisme dominant aussi bien que celles du spiritualisme l'ont obstinément recouverte d'un voile de dénigrement institutionnel. Ne serait-il pas grand temps … Lire la suite J’ai cru comprendre pourquoi l’homme est le mieux loti des êtres animés …

Comment le symbole nous fait voir l’invisible …

L'opération de pensée qui engendre le symbole n'est pas un procédé particulier et accessoire, mais un mode fondamental de la connaissance humaine. Il y a un mode symbolique de connaissance et celui-ci est un des deux modes de la connaissance intuitive, le second n’étant autre que le mode schématique de connaissance sur lequel a particulièrement … Lire la suite Comment le symbole nous fait voir l’invisible …

Déjà morts

La folie est destin, la démocratie est anti-destin. La voix qui parle quand je suis fou a reçu beaucoup d’appellations. Quand je suis fou de peur, de colère, d’amour. Fou tout court. J’essaie de rattraper ça qui parle à ma place. Et de cet effort résulte un délire. Dans l’ordre du moi et de sa … Lire la suite Déjà morts

1 Qu’est-ce que le monde, sinon des vies qui cherchent chacune à fleurir, dans leur moment d’existence, et des choses qu’un désir nôtre a dégagé de leur nuit …

Ce qui caractérise l’étant humain, c’est sa transcendance, à savoir la capacité qu'il possède de se dépasser hors de soi vers un quelque chose qui lui fait face, comme le suggère l'étymologie même du mot ob-jet. Dans l'ouverture à cet horizon d’objectivité réside l’humanité de notre raison, à la fois grande et finie, grande, si … Lire la suite 1 Qu’est-ce que le monde, sinon des vies qui cherchent chacune à fleurir, dans leur moment d’existence, et des choses qu’un désir nôtre a dégagé de leur nuit …

2 Le Verbe ne fait qu’un avec le temps originaire …

Reconnaissons d’abord qu’une telle lecture -l'imagination comme pouvoir originaire antérieur à la dualité de l’entendement et de la sensibilité- contredit sans aucun doute à la lettre du kantisme; ce qui scandalisa grandement Jean Lacroix, dans son beau Que-Sais-Je? sur Kant! Ainsi, dans l’analyse de la troisième synthèse, celle qui a pour objet la recognition dans … Lire la suite 2 Le Verbe ne fait qu’un avec le temps originaire …

Du péché originel

La guerre intestine qui menace l’homme au cœur même de sa volonté ne saurait être présentée comme celle de la raison et du désir. Les inclinations naturelles, considérées en elles-mêmes, sont bonnes, c’est-à-dire qu’elles ne sont pas à proscrire; il ne serait pas seulement vain, mais encore pernicieux et blâmable de vouloir les extirper; on … Lire la suite Du péché originel

2 Dans les Ténèbres suressentielles

Trinité suressentielle qui es au-delà du divin, au-delà du Bien, Toi qui gardes les chrétiens dans la connaissance des choses divines, conduis-nous, par-delà l'inconnaissance, vers les très hautes et très lumineuses cimes des écritures mystérieuses. Là se trouvent voilés les simples, insolubles et immuables mystères de la théologie, dans la translumineuse Ténèbre du Silence, où … Lire la suite 2 Dans les Ténèbres suressentielles