À la Une

De la désublimation répressive

Combien de fois, sacredieu, n'ai-je pas désiré qu'on pût attaquer le soleil, en priver l'univers, ou s'en servir pour embraser le monde. D.A.F. De Sade La sublimation articule pulsion et langage, affects et valeur. La sublimation ne nie pas la réalité, elle en reconnaît la contrainte mais elle passe outre, et au passage elle invente … Lire la suite De la désublimation répressive

À la Une

C’est une belle aventurière. Elle parle l’anglais, assez bien, et le martien à la perfection …

Une aventurière? Allons donc! C'est une demoiselle de magasin! ... D'un grand magasin, d'une de ces maisons de commerce d'où est bannie toute notion d'humanité et où les malheureuses sont contraintes de rester debout onze heures par jour, et exposées aux foudres de l'honorable patron pour chaque instant de repos pris à la dérobée et … Lire la suite C’est une belle aventurière. Elle parle l’anglais, assez bien, et le martien à la perfection …

1 Judas Le Prêtre

En mars 2006, la National Géographic Society publia sur son site internet la transcription et la traduction d’un apocryphe écrit en copte: L'Évangile de Judas. Trois spécialistes de renom­mée internationale -Rodolphe Kasser, Marvin Meyer et Gregor Wurst- avaient travaillé dans le plus grand secret pour reconstituer ce texte, très abîmé d’une part par son antiquité … Lire la suite 1 Judas Le Prêtre

2 Viens, c’est l’aurore ! Le coq a chanté, le cheval a henni, la voile est prête !

Non! Le coq n’a point chanté! J’entends le grillon dans les sables et je vois la lune qui reste en place. La tentation de Saint Antoine La gnose devait bien recruter pour assurer son rayonnement. Doctrine sophistiquée, elle eut du succès principalement dans les milieux cultivés, attirant dans ses rangs tant des païens que des … Lire la suite 2 Viens, c’est l’aurore ! Le coq a chanté, le cheval a henni, la voile est prête !

Jacob prit la pierre où il avait reposé la tête …

Forme dégradée de la prophétie, le rêve n’en entretient pas moins avec la prophétie, et plus largement avec la Parole divine, et donc avec le Texte où cette parole est consignée, d’étranges rapports de similitude: comme elle, il est souvent allégorique, et ambigu; comme elle, il est double et mêlé; comme elle, surtout, il demande … Lire la suite Jacob prit la pierre où il avait reposé la tête …

Fallait-il qu’au sanctuaire fussent égorgés prêtre et prophète ?

Bien sûr, qu'il le fallait. Et ce n'était qu'un début. Les Lamentations nous étonnent plus que tout autre poème biblique quand nous les lisons à la lumière de la poésie. Ces cinq poèmes, composés probablement en Palestine après la ruine de Jérusalem en 587 et œuvre d’un seul auteur qui n’était peut-être pas Jérémie, sont … Lire la suite Fallait-il qu’au sanctuaire fussent égorgés prêtre et prophète ?

Georgette Cuvelier ! Harry Dickson est son pire ennemi … Et l’homme qu’elle aime !

Cette jeune femme d’à peine vingt ans se trouvait déjà la tête d’une importante et dangereuse société secrète, la Bande de l’Araignée. Son âme ténébreuse s’expliquait-elle par son effroyable parenté? Car elle n’est autre que la fille du Professeur Flax, l'homme-caoutchouc! Flax commence à faire parler de lui en faisant kidnapper à Paris, en 1906, … Lire la suite Georgette Cuvelier ! Harry Dickson est son pire ennemi … Et l’homme qu’elle aime !

Le soleil noir du paroxysme et les acquis de la Quantique

Il était une fois un historien du nazisme qui était insatisfait des cônes d’ombre laissés par sa démarche. Il avait consacré ses premiers travaux à l’étude d’une cohorte de jeunes militants élitaires nazis, nés entre 1900 et 1910, pratiquement tous docteurs d’université, souvent juristes, mais aussi linguistes, historiens, philosophes, géographes ou littéraires, qui avaient peuplé … Lire la suite Le soleil noir du paroxysme et les acquis de la Quantique

1 Je prends croix que Dieu est

J’ai dit à mon âme tiens-toi tranquille et attends sans espérance Car l’espérance serait l’espérance fourvoyée; attends sans amour Car l’amour serait l’amour fourvoyé; il y a encore la foi Mais foi, amour et espérance sont tous contenus dans l’attente. Autrement dit: que je me dépouille des contre­façons des vertus théologales que je substituerais fatalement … Lire la suite 1 Je prends croix que Dieu est

2 Elles accouchent sur une tombe …

En attendant Godot, c’est l'Ash-Wednesday de Beckett, autrement dit un mercredi des cendres qui réduit encore davan­tage l’homme et l’œuvre. Mais cette réduction ne signifie aucu­nement que la pièce se complaise dans une léthargie désespérée, une lucidité de fin du monde. Comme dans le poème d’Eliot, les personnages attendent; ou plutôt, et c’est là que … Lire la suite 2 Elles accouchent sur une tombe …