À la Une

Je préfère assembler des paroles lointaines

Tu as souvent fait cette expérience étrange. D’un côté, l’impossibilité, l'indécence comique, de poser à l'Auteur (Qu'est-ce qu'un Auteur? Celui qui ne s’auto­rise que de lui-même -quelle bêtise …), et d’un autre côté l’impossibilité de vivre dans la rumeur du déjà dit, l'indécence comique de penser en demandant l'autorisation. Réef­fectue alors des gestes de pensée. … Lire la suite Je préfère assembler des paroles lointaines

À la Une

De la désublimation répressive

La sublimation articule pulsion et langage, affects et valeur. La sublimation ne nie pas la réalité, elle en reconnaît la contrainte mais elle passe outre, et au passage elle invente un langage. Anne Dufourmantelle https://youtu.be/MnRS_FtQrJw?t=46 La notion de sublimation désigne chez Freud une capacité, celle d'échanger le but sexuel de la pulsion contre un but … Lire la suite De la désublimation répressive

À la Une

C’est une belle aventurière. Elle parle l’anglais, assez bien, et le martien à la perfection …

Une aventurière? Allons donc! C'est une demoiselle de magasin! ... D'un grand magasin, d'une de ces maisons de commerce d'où est bannie toute notion d'humanité et où les malheureuses sont contraintes de rester debout onze heures par jour, et exposées aux foudres de l'honorable patron pour chaque instant de repos pris à la dérobée et … Lire la suite C’est une belle aventurière. Elle parle l’anglais, assez bien, et le martien à la perfection …

Des avenues aujourd’hui perdues, recouvertes d’herbes, dans cette région de l’esprit qui s’étend entre concept et symbole, entre symbole et réalité

Notre époque est la première sur terre à laisser circuler à nu, sans vêture de sens, sans imprégnation de valeurs, les aspects bruts de la violence, de la cruauté, par exemple. Nous voici entrant à nouveau dans ce champ d'absence qui précéda la parole. Où il n'y avait pas de mémoire, pas d'avenir. Je me … Lire la suite Des avenues aujourd’hui perdues, recouvertes d’herbes, dans cette région de l’esprit qui s’étend entre concept et symbole, entre symbole et réalité

Ce Dehors qui précède l’espace et qui l’ouvre

Dans la Critique de la raison pure, l’espace et le temps sont pensés comme des formes universelles et nécessaires de l’intui­tion (conditions transcendantales de possibilité de tout ce qui peut être donné à notre sensibilité). Or la difficulté qu’il y a à penser ces formes de l’intuition réside dans le fait qu’elles précèdent l’opposition de … Lire la suite Ce Dehors qui précède l’espace et qui l’ouvre

1 Dans les Ténèbres suressentielles

Trinité suressentielle qui es au-delà du divin, au-delà du Bien, Toi qui gardes les chrétiens dans la connaissance des choses divines, conduis-nous, par-delà l'inconnaissance, vers les très hautes et très lumineuses cimes des écritures mystérieuses. Là se trouvent voilés les simples, insolubles et immuables mystères de la théologie, dans la translumineuse Ténèbre du Silence, où … Lire la suite 1 Dans les Ténèbres suressentielles

2 L’ombre des choses futures

Le stupéfiant commentaire suivi du Cantique des Cantiques par Paul Claudel n'est dépourvu ni de références scolastiques, ni d'allusions à la modernité. Il est présenté par Dominique Millet Gérard (Le lumineux abîme du Cantique des Cantiques, Parole et Silence, 2008, courts extraits): Et ici, une fois encore, fissure dans le discours, de l’autre côté de … Lire la suite 2 L’ombre des choses futures

Voir l’Étrangère dans la grotte

L'homme a commencé par l’étrangeté de sa propre humanité. Ou par l’humanité de sa propre étrangeté. C’est en elle qu’il s’est présenté: il se l’est présentée, ou figurée. Tel fut le savoir de soi de l’homme, que sa présence était celle d’un étranger, monstrueusement semblable. Le semblable avait le pas sur le soi, et c’était … Lire la suite Voir l’Étrangère dans la grotte

Des poètes, des bardes et des visionnaires chez les dauphins et les baleines …

Rechercher une vie intelligente extra-terrestre est toujours synonyme de rechercher une technologie avancée. Mais il n’est pas du tout clair que l’utilisation d’outil appartienne à mon essence, ou à mon propre, d’une façon significativement différente de celle d’un chimpanzé. Si un chimpanzé et moi sommes échoués sur une île déserte avec seulement notre intelligence pour … Lire la suite Des poètes, des bardes et des visionnaires chez les dauphins et les baleines …

L’Être se dit en plusieurs sens

En d'autres termes, le vivant est par essence multiple: la vie est synonyme de biodiversité La création sonore de l’artiste Bernie Krause, Le Grand Orchestre animal (Paris, Flammarion, 2013), rend sensible le paysage comme variation et enchevêtrement de lignes mélodiques. Bernie Krause a enregistré sur plus d’un demi-siècle 4 500 heures des sons de plus … Lire la suite L’Être se dit en plusieurs sens

Dans le silence de la nuit, à l’heure où le lion de Juda ressuscita d’entre les morts, moi, Joachim …

... Je vis un ange qui volait par le milieu du ciel, ayant un Évangile éternel pour le proclamer aux habitants de la terre, à toute nation, à toute tribu, à toute langue et à tout peuple, et qui disait d’une voix forte: Craignez Dieu et glorifiez-le, car l’heure de son jugement est venue ! … Lire la suite Dans le silence de la nuit, à l’heure où le lion de Juda ressuscita d’entre les morts, moi, Joachim …

1 Ils ont déconstruit l’Origine

Platon, dans le Timée, après avoir longuement développé sa théorie de la création du monde par un démiurge, principe intelligible, engendrant par étapes successives le monde sensible, conclut qu’il faut revenir en arrière, tout reprendre au commencement, car cette première explication de l’origine du monde laisse de côté le problème de la relation entre l’intelligible … Lire la suite 1 Ils ont déconstruit l’Origine

2 … Le Commencement serait alors perpétuel …

Penser l’espace d’inscription depuis la persistance d’un tracer sous-jacent, d’une poussée différenciante qui ouvre l’advenue des traces et tracés, ne pourra au contraire se faire qu’en mettant en œuvre une opération de désontologie. C’est alors moins du côté de Platon qu’il faudra chercher pour penser la persistance du tracer que du côté d’Anaximandre. À la … Lire la suite 2 … Le Commencement serait alors perpétuel …

Les textes de Beckett, de vieux habits. Solides. En constant ravaudage …

Molloy, une jambe raide, se déplace en s’appuyant d’abord sur un vélo qu’il pousse à côté de lui, puis sur des béquilles, enfin en rampant à même le sol, sur la terre humide, au milieu des feuilles, d’arbres, d’écriture. Dans la chambre de sa mère morte où il est parvenu -en réalité? En imagination?- il … Lire la suite Les textes de Beckett, de vieux habits. Solides. En constant ravaudage …

Le Jihad, magnifique travail sur soi, a été plongé dans les eaux de l’individualisme capitaliste, et il est devenu criminel

Travaille ceux qui me travaillent, Combats les haineux qui m’assaillent, Éternel mon recours, Charge-moi ta forte rondache, Et du croc tes armes détache, Marchant à mon secours. Fais brandir ta lance guerrière, Et les presse en telle manière Qu’ils n’approchent de moi, Puis mon âme ainsi réconforte, Âme ne doute en nulle sorte, Je suis … Lire la suite Le Jihad, magnifique travail sur soi, a été plongé dans les eaux de l’individualisme capitaliste, et il est devenu criminel

La Chine est un État génocidaire

En 2017, les Ouïghours et autres minorités musulmanes (Kazakhs, Kirghizes) de la région autonome ouïghoure du Xinjiang (appelée Turkestan oriental par celles et ceux qui considèrent l’État chinois comme une puissance colonisatrice et illégitime depuis la conquête de la région en 1949) représentaient 2 % de la population totale de la Chine mais 21 % … Lire la suite La Chine est un État génocidaire

L’obscurité est favorable à la sortie des dieux

L’espace et le temps ne se donnent pas sur le mode quantitatif mais s’articulent à tra­vers le franchissement de seuils qualitatifs. C’est pourquoi la pensée est indissociablement une technique de la vie, au sens que lui donne l’anthropologue Maurice Leenhardt à propos de l’appréhension du temps par les Canaques de Mélanésie. Le Canaque ne donne … Lire la suite L’obscurité est favorable à la sortie des dieux

Crains dans le mur aveugle un regard qui t’épie …

Homme! libre penseur -te crois-tu seul pensantDans ce monde où la vie éclate en toute chose:Des forces que tu tiens ta liberté dispose,Mais de tous tes conseils l'univers est absent. Respecte dans la bête un esprit agissant:Chaque fleur est une âme à la Nature éclose;Un mystère d'amour dans le métal repose:Tout est sensible! Et tout … Lire la suite Crains dans le mur aveugle un regard qui t’épie …

La pensée est-elle réductible à un calcul ?

 Hervé Boillot, Le Larousse de la Philosophie Il convient dans un premier temps de faire un sort à la multitude d'em­plois du terme “calcul” dans le langage ordinaire, de manière à faire res­sortir l'usage technique précis du terme qui est logique et mathématique. Une seconde difficulté tient à ce que les ordinateurs, les calculatrices électroniques, … Lire la suite La pensée est-elle réductible à un calcul ?