Le temps sans passé, sans promesse, des hommes de Babel

Lorsque le petit Yniol, dans Pelléas et Mélisande, s'angoisse et chante: Il fait trop noir. Je vais dire quelque chose à quelqu'un, il ne sait pas clairement ce qu'est la conscience, transcendantale ou non, mais il s'ordonne immédiatement à l'origine: la parole, avec lui, sort de l'ombre, du rien -non qu'il y ait un rien … Lire la suite Le temps sans passé, sans promesse, des hommes de Babel

Les accommodements déraisonnables de Charles Taylor

Le cosmopolitisme est, sur le plan politique, un nouvel âge des relations internationales; il est, sur le plan culturel, un nouvel âge des mœurs. Dans le kantisme, ces deux dimensions sont réunies dans une même philosophie de l'histoire: l'histoire de tous les peuples est portée par une même destination, commune à tous les membres de … Lire la suite Les accommodements déraisonnables de Charles Taylor

Faut-il abandonner le concept de citoyen ?

... Ce serait le minimum nécessaire pour affirmer une politique égalitaire dissociée du champ électoral ... La violence liée à la globalisation du capital est abordée par Jacques Rancière dans La Haine de la démocratie (2005). Le philosophe ouvre son pamphlet en déclarant qu’il n’a rien en commun avec ceux qui haïssent la démo­cratie. Où … Lire la suite Faut-il abandonner le concept de citoyen ?

Démocratie ou République ? Sortir de l’alternative …

Parmi les textes fondateurs de la culture occidentale, peut-on en trouver qui offrent des outils pour penser une autre pureté? Voyons deux exemples, tirés de la Bible et qui en des­sinent certains traits. On sait que, selon ce Livre, nul ne peut prétendre s’ap­procher du sanctuaire sans préparation. Les prêtres sont priés de se laver … Lire la suite Démocratie ou République ? Sortir de l’alternative …

I Les bateaux noirs et les baleines

On appelle kurofune, bateaux noirs, les navires améri­cains qui atteignirent en 1853 le port d’Uraga, près de l’ac­tuelle capitale, Tokyo. Les navires portugais, espagnols et néerlandais venus au Japon depuis le milieu du seizième siècle étaient noirs eux aussi, il n’en reste pas moins qu’on appe­lait et continue à appeler kurofune ces seuls quatre navires … Lire la suite I Les bateaux noirs et les baleines

II La diversité des cultures est la condition de l’unité du genre humain

Le premier consul américain à Shimoda, Townsend Harris, qui apparaît aussi dans la pièce de Brecht La Judith de Shimoda, eut pour mission de conclure un accord commercial avec le Japon. L’accord de 1854 autorisait les navires améri­cains à mouiller dans deux ports pour s’approvisionner en charbon, mais le commerce restait réservé aux seuls Néer­landais … Lire la suite II La diversité des cultures est la condition de l’unité du genre humain

III Mourir d’amour

La pièce de Yamamoto est intitulée L’His­toire d’Okichi l’étrangère. Dans le titre original, c’est le mot tôjin, aujourd’hui désuet, qui veut dire étrangère. Traduit littéralement, ce mot signifie la Chinoise ou, plus littéralement encore: une personne de la dynastie Tang. Il est juste de traduire ce mot par l’étrangère, puisque ce qui est chinois tient … Lire la suite III Mourir d’amour

1 En ouvrant l’orbe de la terre …

Avouons-le, le paysage est une chose étrangère pour nous, et l’on est terriblement seul sous les arbres qui fleurissent et parmi les ruisseaux qui coulent. Seul avec un homme mort, on est moins abandonné que seul avec des arbres, car quelque mystérieuse que puisse être la mort, plus mystérieuse encore est une vie qui n’est … Lire la suite 1 En ouvrant l’orbe de la terre …

2 Ici le Monde, à vous les studios

Ce documentaire d'un Tibet actuel: les shamans, les transes, les costumes, les huttes, les danses, les sacrifices, les dieux, autrement dit l'immensité figu­rante et fuyante de la Nature omnipotente encore ici par les cimes et les dieux. Elle ordonne l'exis­tence enserrée de l'homme traditionnel en humanitas perpétuée, sacrée, ce qui veut dire s'entourant de sacré … Lire la suite 2 Ici le Monde, à vous les studios

1 Une défense de l’Occident

En marge de l’objection d’ethnocentrisme adressée aux prétentions de l’Occident européen à l’universalité de la raison, nous pouvons nous interroger sur la contribution de la dimension proprement esthétique à l’identité culturelle européenne. Peut-on d’ailleurs parler d’une identité culturelle européenne? Et si oui, quels rapports celle-ci entretient-elle avec les autres cultures? Une grande œuvre d’art n’est … Lire la suite 1 Une défense de l’Occident