1 Elle veille au salut du Tout-Monde

Elle veille au salut de l'Empire! Qui? La Mère des dieux. De quel Empire? De l'Empire. Le seul, qui navigue au milieu des étoiles, qui est l'autre nom de la Terre. Roma Aeterna Universalis. La notion d'Empire, cependant, n'étant plus convenable depuis le Reich nazi, et apparaissant comme la négation des Nations, alors que c'est … Lire la suite 1 Elle veille au salut du Tout-Monde

2 Le sanctuaire de l’Étrangère

La dualité des usages rituels, en particulier le cortège extatique et sanglant des galles qui traversait les grandes cités grecques, accompagnant le char de la déesse, était connu de Lucrèce: Attelé de deux lions, ce char conduisait la déesse, parée de sa couronne crénelée, au milieu des frissons de la foule. Les tambourins tendus tonnent … Lire la suite 2 Le sanctuaire de l’Étrangère

4 Du Féminin, de son culte secret, de ses adoratrices

Tout se passe comme si le culte marial, qui se développe surtout à partir du concile d’Éphèse (431), et qui repose sur la définition de Marie comme theotôkos (génitrice de dieu), devait être protégé d’une tentation redoutable: celle d’accorder à la Vierge un statut divin, ce qui l’assimilerait carrément, fût-ce sous un mode accordé au … Lire la suite 4 Du Féminin, de son culte secret, de ses adoratrices

Comment la mycologie élargit la justice sociale aux acteurs non-humains

Le livre d’Anna Tsing, Le Champignon de la fin du monde a montré à un large public ce que l’anthropologie peut dire des phénomènes de mondialisation. En partant d’un champignon apprécié par les consommateurs japonais, le matsutake, il raconte l’histoire globale des plantations sous l’effet du capitalisme et de la colonisation. Il pose ainsi la … Lire la suite Comment la mycologie élargit la justice sociale aux acteurs non-humains

Lutte des classes ou chasses à l’homme, l’alternative a été immédiate …

Le 16 août 1893, dans un chantier de la région d’Aigues-Mortes, un ouvrier italien trempa sa chemise sale dans un réservoir d’eau destinée à la boisson. Une rixe s’ensuivit entre travailleurs français et travailleurs italiens. Mais les choses n’en restèrent pas là: La nouvelle de cette agression ne tarda pas à se propager dans les … Lire la suite Lutte des classes ou chasses à l’homme, l’alternative a été immédiate …

La Messagère partie en avant

Le Voyageur J’étais là-bas, le premier homme blanc. Ils n’avaient pas eu connaissance du débarquement. L’endroit est isolé par la nature du terrain. Quant à moi, plutôt que de parler, je les écoutais, c’était tellement singulier et mon voyage me pressait. Ceux qui sont arrivés hier, presque tout un village -et d’autres vont suivre- voudraient … Lire la suite La Messagère partie en avant

1 Pierre Klossowski façonne des simulacres, moi je titrise des créances

Klossowski se moque-t-il quand il confronte, dans La Monnaie vivante, la bombe atomique orbitale et la Vénus callipyge ...? Le Baphomet, est-ce un fatras mystico-pédérastique, comme disait Roger Caillois? Oui. Et non: en figurant, à tous les sens du mot, l'entrelacement du politique et du libidinal, qui est à la fois manifeste et peu dicible, … Lire la suite 1 Pierre Klossowski façonne des simulacres, moi je titrise des créances

2 Qu’est-ce qu’une Jeune Fille ?

Ce que Klossowski ne parvient pas à trancher, c’est la nature du lien qui unit le sujet pervers et la société industrielle contemporaine -qui commence d’étaler au grand jour ses mécanismes fondamentaux au moment même où il écrit. Ces difficultés tiennent à la faille temporelle qui nous sépare de Sade. Sade s’inscrit dans un système … Lire la suite 2 Qu’est-ce qu’une Jeune Fille ?

I Les bateaux noirs et les baleines

On appelle kurofune, bateaux noirs, les navires améri­cains qui atteignirent en 1853 le port d’Uraga, près de l’ac­tuelle capitale, Tokyo. Les navires portugais, espagnols et néerlandais venus au Japon depuis le milieu du seizième siècle étaient noirs eux aussi, il n’en reste pas moins qu’on appe­lait et continue à appeler kurofune ces seuls quatre navires … Lire la suite I Les bateaux noirs et les baleines

II La diversité des cultures est la condition de l’unité du genre humain

Le premier consul américain à Shimoda, Townsend Harris, qui apparaît aussi dans la pièce de Brecht La Judith de Shimoda, eut pour mission de conclure un accord commercial avec le Japon. L’accord de 1854 autorisait les navires améri­cains à mouiller dans deux ports pour s’approvisionner en charbon, mais le commerce restait réservé aux seuls Néer­landais … Lire la suite II La diversité des cultures est la condition de l’unité du genre humain

III Mourir d’amour

La pièce de Yamamoto est intitulée L’His­toire d’Okichi l’étrangère. Dans le titre original, c’est le mot tôjin, aujourd’hui désuet, qui veut dire étrangère. Traduit littéralement, ce mot signifie la Chinoise ou, plus littéralement encore: une personne de la dynastie Tang. Il est juste de traduire ce mot par l’étrangère, puisque ce qui est chinois tient … Lire la suite III Mourir d’amour

Le temps sans passé, sans promesse, des hommes de Babel

Lorsque le petit Yniol, dans Pelléas et Mélisande, s'angoisse et chante: Il fait trop noir. Je vais dire quelque chose à quelqu'un, il ne sait pas clairement ce qu'est la conscience, transcendantale ou non, mais il s'ordonne immédiatement à l'origine: la parole, avec lui, sort de l'ombre, du rien -non qu'il y ait un rien … Lire la suite Le temps sans passé, sans promesse, des hommes de Babel

Les accommodements déraisonnables de Charles Taylor

Le cosmopolitisme est, sur le plan politique, un nouvel âge des relations internationales; il est, sur le plan culturel, un nouvel âge des mœurs. Dans le kantisme, ces deux dimensions sont réunies dans une même philosophie de l'histoire: l'histoire de tous les peuples est portée par une même destination, commune à tous les membres de … Lire la suite Les accommodements déraisonnables de Charles Taylor