La raison pour laquelle je devins le gardien du cimetière de Saint Guitton, Monsieur le Juge ? Mon Dieu, la faim et le froid …

Imaginez-vous quelqu’un, vêtu d’un complet d’été, ayant fait soixante kilomètres séparant deux villes: celle où on lui a refusé tout travail et tout secours, et celle qui fut son dernier espoir. Imaginez-vous cet être nourri de carottes glacées sentant le purin et l’engrais et de pommes reinettes, aigres et dures, oubliées sur l’herbe d’un verger … Lire la suite La raison pour laquelle je devins le gardien du cimetière de Saint Guitton, Monsieur le Juge ? Mon Dieu, la faim et le froid …

En ce temps là tu peignais des rêves pour Robert le Diable

Desnos en marchant sans fin par les rues Me lisait de longs manuscrits en prose à l’encre rouge Où se mariaient Jules Verne Sade et Nerval Toute parole en ce temps-là semblait avoir une odeur d’ambre Tu touchais à la nuit d’une façon distraite Comme à une porte ouverte sur un néant familier Tu peignais … Lire la suite En ce temps là tu peignais des rêves pour Robert le Diable

J’aimerais que les Gens des Cieux soient là, dans ma ferme

J’aimerais qu’on leur donne des coupes de bienvenue J’aimerais qu’ils aient la joie en les buvant; J’aimerais que soient là les trois Marie. Hier soir j’ai vu un étranger arriver, J’ai servi de la nourriture dans la salle à manger, J’ai servi à boire, J’ai demandé de la musique. Et au Nom du Trois-Un Il … Lire la suite J’aimerais que les Gens des Cieux soient là, dans ma ferme