Nous errons dans des temps qui ne sont pas les nôtres

Les anciens animaux jaillissaient fût-ce en course, sur la voûte céleste
Qu’une flèche évoquait d’arche en arche sur la lagune verte, pour le regard d’un coq

Et le corps de l’Enfant Cloué
La Constellation de la Faux

74b_orig

Des potences, des roues, des billots écarlates, dans la cour cendreuse
A l’heure où les grands archers chassaient à l’extrême des nues les lions, les paons les sagittaires
Pour les récoltes saisonnières
Et les moissons d’étoiles
Ou de ténèbre
Pour les semailles d’abandon, le murmure des criquets, les cris dans les lisières
Le grand bœuf écorché au cœur du Sanctuaire
La licorne arpentant solitaire sa tapisserie d’herbe au tréfonds des clairières

Yves di Manno, Partitions