4 Quand la fumée retombe dans l’église venteuse …

Il serait trop facile de conclure au non-sens, de dissiper, par exemple, l’inquiétant de Godot lui-même dans la vingtaine de significations qu’on lui a trouvée. Godot, quel qu’il soit, ne vient pas, mais le plus remarquable, c’est que son messager, lui, vient, chaque jour. Le messager lui-même est un signe incertain, puisqu’il ne s’agit peut-être … Lire la suite 4 Quand la fumée retombe dans l’église venteuse …

La culture était latente dans la nature

Le biface est l’une des choses les plus étranges et les plus énigmatiques de la préhistoire. J’ai devant moi, pendant que j’écris ces lignes, une reproduction exécutée sur ma demande par un artisan professionnel de la pierre. C’est un objet magnifique, parfaitement exécuté, mais dont l’utilité est loin d’être évidente. Il tient exactement dans la … Lire la suite La culture était latente dans la nature

La question de la création artistique est celle de la recherche de la vérité

Il me paraît possible de construire une problématique dans l'esprit du freudisme en plaçant le terme expression en opposition avec le terme signification. La signification d'un énoncé suppose un code commun, la langue dans lequel il est produit. Comprendre un texte écrit dans une langue étrangère suppose sa traduction dans la langue du lecteur; comprendre … Lire la suite La question de la création artistique est celle de la recherche de la vérité

1 L’Opinion, la Vérité, la Politique

 Corinne Enaudeau Hannah Arendt, Politics, Opinion, Truth, dans Social Research: An International Quarterly of the Social Sciences, vol. 74, n° 4, Winter 2007 La victoire platonicienne sur les sophistes a autorisé une méconnaissance de la poli­tique dont l’Occident déploie sans frémir le pouvoir destructeur. Loin d’éclairer le monde, la vérité a prétendu le conduire et … Lire la suite 1 L’Opinion, la Vérité, la Politique

2 Le souci du monde n’est pas séparable du principe d’égalité

Reste donc à évaluer cette dernière vérité, celle du principe pratique, qui est sans doute le lieu de tous les dangers. Car cette fois, le vrai ne s’établit pas en dehors du champ politique, dans une impartialité solitaire établissant les faits, mais il s’affirme à l’intérieur même de ce champ, en mobilisant l’action collective. Sans … Lire la suite 2 Le souci du monde n’est pas séparable du principe d’égalité

Par delà l’orbe terrestre s’étend un vaste cimetière de comètes, aux lueurs mystérieuses, apparaissant les soirs et les matins des jours purs

L’Astronomie était la connaissance de l’ordre immuable qui dément les vaines prétentions des hommes à changer le cours des choses … Pour traduire sans reste le pouvoir de la loi scientifique en pouvoir spirituel régissant la société, Auguste Comte repoussait dans les ténèbres de l’inconnaissable ce qui s’étend au-delà du système solaire … Pour ne … Lire la suite Par delà l’orbe terrestre s’étend un vaste cimetière de comètes, aux lueurs mystérieuses, apparaissant les soirs et les matins des jours purs

La production industrielle d’engrais, puis de cadavres

La découverte prodigieuse qui porte les noms de Fritz Haber et de Carl Bosch est un procédé qui aboutit à la production abondante d’engrais à faible coût.Ce qui permit à la population mondiale d’atteindre les six milliards d’habitants en 2000 au lieu des 3,6 qui eût été le maximum estimé sans une telle découverte.  Avec … Lire la suite La production industrielle d’engrais, puis de cadavres

Où est dévoilé le secret de l’Abbé Saunière

L'Abbé découvrit des documents Ou le rêva Se le fit croire Et le fit croire L'abbé avait trouvé des preuves Traversé des épreuves Documents qu'il retravailla Qu'ils retravaillèrent Sans contact entre eux Sinon de suspicion, chacun sachant que l'autre lui cachait quelque chose Érudits locaux, monarchistes et républicains, hiérarchies ecclésiastiques et Services Secrets Ces preuves … Lire la suite Où est dévoilé le secret de l’Abbé Saunière

Nous sommes les prêtres du Pouvoir

Comment un homme s'assure-t-il de son pouvoir sur un autre, Winston? Winston réfléchit: En le faisant souffrir, répondit-il.Exactement. En le faisant souffrir. L'obéissance ne suffit pas. Comment, s'il ne souffre pas, peut-on être certain qu'il obéit, non à sa volonté, mais à la nôtre? Le pouvoir est d'infliger des souffrances et des humiliations. 1984 Les … Lire la suite Nous sommes les prêtres du Pouvoir

1 Du gaz hilarant et de l’Empire britannique

Nous voulons, tant ce feu nous brûle le cerveau, Plonger au fond du gouffre, Enfer ou Ciel, qu'importe! Au fond de l'Inconnu pour trouver du nouveau! Depuis des années, Thomas Beddoes, Professeur à Oxford, jouissait d’une réputation de bizarrerie dans les milieux scientifiques anglais. Il soumettait ses patients atteints de tuberculose aux flatulences de vaches … Lire la suite 1 Du gaz hilarant et de l’Empire britannique

2 Deux arracheurs de dent infléchissent le cours de l’Histoire

Avant 1850, il arrivait souvent que les gens se suicident plu­tôt que d’affronter une opération chirurgicale, et on peut les com­prendre. Chaque détail du lieu prévu pour l’opération annonçait la douleur à venir, depuis le sol garni de sable pour absorber le sang et les vomissures, jusqu’au plafond ouvert pour laisser s’échapper les hurlements des … Lire la suite 2 Deux arracheurs de dent infléchissent le cours de l’Histoire

3 De l’oxyde nitreux, de l’éther et du grand capital

Si l’oxyde nitreux ne marchait pas comme anesthésique, eh bien on trouverait mieux! Et c’est ce qui se passa. En dépit de sa com­plète ignorance en chimie et en médecine, moins d’un an plus tard, Morton comprit qu'il pouvait utiliser l'éther. À première vue, l’éther ne semble pas un anesthésique très pro­metteur: les anesthésiques s’administrent … Lire la suite 3 De l’oxyde nitreux, de l’éther et du grand capital