1 Des fictions théoriques

Le divorce entre l’histoire et la littérature relève d’un procès très ancien. Patente dès le XVIIéme siècle, légalisée au XVIIIéme siècle comme un effet de la division entre les lettres et les sciences, la rupture a été institutionnalisée au XIXe siècle par l’organisation universitaire. Elle a pour fondement la frontière que les sciences positives ont … Lire la suite 1 Des fictions théoriques

5 Une médecine quantique : le discours freudien ne se soustrait pas aux mécanismes qu’il dévoile dans ses objets

Cette méthode exerce et élucide le langage comme pratique inter-subjective. Par là, elle fait du discours de l'analyse une fiction, autrement dit un discours où se marque la particularité de son locuteur, essentiellement son affectivité. Alors, dit-on, ce n’est plus scientifique, c'est de la lit­térature. Du point de vue freudien, cette doxa commune dit vrai, … Lire la suite 5 Une médecine quantique : le discours freudien ne se soustrait pas aux mécanismes qu’il dévoile dans ses objets

II La conscience est partout sur les exoplanètes …

Du moins si la conscience est à la vie ce que la vie est à la matière, une auto-organisation ou une propriété nécessairement émergente. Ce qui n'est pas sûr. En tous cas l’origine et l’évolution de la vie découlent des lois fondamentales de la physique, et ne devraient pas plus nous surprendre que de voir … Lire la suite II La conscience est partout sur les exoplanètes …

L’explicitation du sous-jacent. Jusqu’où? Jusqu’à l’aveuglante proximité de la quantique!

Heisenberg: La situation qui se présente en physique nous rappelle instamment cette ancienne vérité, que nous sommes aussi bien acteurs que spectateurs dans le grand drame de l’existence. Mais il fallait d'abord descendre. Trompe de papillon Toute la science des Anciens procède d’une contemplation de la nature, d’une observation aussi attentive que possible à ce … Lire la suite L’explicitation du sous-jacent. Jusqu’où? Jusqu’à l’aveuglante proximité de la quantique!

L’avenir envoie des signaux dans le passé en enjambant le présent …

Laissons à nos rêveries le cabinet de curiosités cosmologiques, avec ses trous noirs et ses naines blanches, ses big bangs et ses soupes primordiales. Patience dans l’azur, ce sera pour une autre fois. Ce n’est d’ailleurs pas le temps qui manque: nous avons encore devant nous quelques millions (ou milliards?) d’années. Revenons plutôt, pour le … Lire la suite L’avenir envoie des signaux dans le passé en enjambant le présent …

Comprendre la causalité sur le modèle d’un choc entre boules de billard : quel anthropocentrisme !

Galilée entreprend de géométriser le mouvement sur Terre. Le mouvement n'est pas imputable à une qualité intérieure des corps. Les corps ne se meuvent pas. Ils se trouvent en mouvement les uns par rapport aux autres. Dire d'un corps qu’il est en mouvement ce n'est plus, comme Aristote le pensait, dire qu'il cherche le repos, … Lire la suite Comprendre la causalité sur le modèle d’un choc entre boules de billard : quel anthropocentrisme !

Nous imposons la dichotomie continu/discret à notre appréhension de la nature, mais il n’y a aucune raison pour que la nature obéisse

Déjà la nuit en son parc amassait Un grand troupeau d'étoiles vagabondes, Et, pour entrer aux cavernes profondes, Fuyant le jour, ses noirs chevaux chassait … Joachim Du Bellay, l'Olive, 1549 Par une belle nuit d'hiver, en montagne, loin des lumières de la ville, tournez votre regard vers le ciel. Repérez le grand carré de … Lire la suite Nous imposons la dichotomie continu/discret à notre appréhension de la nature, mais il n’y a aucune raison pour que la nature obéisse