Les Rameaux, une célébration de la démocratie

Parmi les textes fondateurs de la culture occidentale, peut-on en trouver qui offrent des outils pour penser une autre pureté? Voyons deux exemples, tirés de la Bible et qui en des­sinent certains traits. On sait que nul ne peut prétendre s’ap­procher du sanctuaire sans préparation. Les prêtres sont priés de se laver les mains et … Lire la suite Les Rameaux, une célébration de la démocratie

L’anthropocène n’existe pas

... Du moins tel qu'il nous est vendu: le segment final d'un prétendu Grand Récit -qui courrait du Big Bang à l'élection de Michel Serres à l'Académie, en passant par l'hominisation et la Croissance. Saisissons bien la ruse: l'anthropocène, et ses désastres, qui sont indubitables, est utilisé pour valider une mystification: le déni de cette … Lire la suite L’anthropocène n’existe pas

1 Les expérimentations hasardeuses de Victor Frankenstein

Il existe deux sortes de complexités: celle que l'on pourrait appeler complexité chaotique, qui se produit à partir d'éléments simples, et la complexité organique, celle de la vie produite à partir de la vie. Si la complexité qui se reconstruit est de type chaotique, on n'a aucune idée d'où on va. Cela suscite un problème … Lire la suite 1 Les expérimentations hasardeuses de Victor Frankenstein

1 En ouvrant l’orbe de la terre …

Avouons-le, le paysage est une chose étrangère pour nous, et l’on est terriblement seul sous les arbres qui fleurissent et parmi les ruisseaux qui coulent. Seul avec un homme mort, on est moins abandonné que seul avec des arbres, car quelque mystérieuse que puisse être la mort, plus mystérieuse encore est une vie qui n’est … Lire la suite 1 En ouvrant l’orbe de la terre …

2 Ici le Monde, à vous les studios

Ce documentaire d'un Tibet actuel: les shamans, les transes, les costumes, les huttes, les danses, les sacrifices, les dieux, autrement dit l'immensité figu­rante et fuyante de la Nature omnipotente encore ici par les cimes et les dieux. Elle ordonne l'exis­tence enserrée de l'homme traditionnel en humanitas perpétuée, sacrée, ce qui veut dire s'entourant de sacré … Lire la suite 2 Ici le Monde, à vous les studios

Dignitas Humanis

La philosophie dogmatique -la philosophie de la Nature- symbolisée par le spinozisme- prend la forme d’une erreur sur l’homme, fondée dans la dissimulation par le philosophe de sa propre liberté. A cette illusion anthropologique est liée une illusion théologique: celle du Dieu réifié, identifié au pur Être, asservi à la nécessité de sa propre nature. … Lire la suite Dignitas Humanis

Un animal ne croit pas que le monde existe, qu’il a toujours été là et le restera à jamais, après le bref passage de sa vie sur terre

A voir ... Et puis le monde n'a pas toujours été là et ne le sera pas toujours ... Réaffirmer la différence radicale de l’homme (qu’on la voie dans le langage, la raison, la conscience de soi, la politique, la morale, l’histoire, le travail, la culture, la technique, le rire, le tabou de l’inceste, le … Lire la suite Un animal ne croit pas que le monde existe, qu’il a toujours été là et le restera à jamais, après le bref passage de sa vie sur terre

On n’a rien à perdre à repenser la condition du philosophe comme une émergence évolutive improbable …

Jusqu'à une date récente, l'anthropologie philosophique allemande appartenait au passé. Des hypo­thèses fameuses, mais assez aventureuses (la néoténie, la positionalité excentrique, l'être lacunaire), un contexte intellectuel d'entre-deux-guerres inspirant plus souvent le soupçon que l'enthousiasme, semblaient remiser ce mou­vement au rayon certes respectable mais sans grand avenir de ce que l'on appelle, faute de mieux, l'histoire … Lire la suite On n’a rien à perdre à repenser la condition du philosophe comme une émergence évolutive improbable …

La nature est au premier jour

Aucune pensée ne peut se détacher du contexte historique et intime, des structures multiples, linguistiques et sociales dans lesquelles elle s’inscrit, principalement à son insu. Est-il encore possible de parler de vérité? Les sciences exactes sont confrontées à une difficulté analogue. Elles aussi, doivent renoncer à l’idéal du spectateur absolu et désintéressé. Le théorème de … Lire la suite La nature est au premier jour

Give us your faith, Thoreau, your deep faith in the seeds !

On associe traditionnellement le nom de Thoreau à l’invention de la désobéissance civile dont il a parlé dans l’essai Résistance au gouvernement civil (1849) et à la légendaire nuit passée en prison pour n’avoir pas payé des impôts. Pourtant il a consacré la majeure partie de sa vie à observer le milieu naturel, et l’essentiel … Lire la suite Give us your faith, Thoreau, your deep faith in the seeds !

1 Ne t’imagine pas que la nature est divine … Sinon … Ah, sinon !

Que signifie en vérité? La vérité, c’est l’essence du vrai. A quoi pensons-nous quand nous disons essence? Habituellement, l’essence du vrai passe pour le dénominateur commun de tout ce qui est vrai. L’essence se présente à nous comme la notion du caractère général et générique qui représente l’Un valant pour plusieurs. Mais cette essence indifférente … Lire la suite 1 Ne t’imagine pas que la nature est divine … Sinon … Ah, sinon !

L’histoire de la nature est l’histoire de nos rapports avec la nature, c’est-à-dire l’histoire du rapport des hommes entre eux. Ce rapport est la guerre

L’Anthropocène est cette période géologique dans laquelle nous serions entrés. Elle succède à l’holocène, commencé il y a 11 500 ans, et définit un nouvel âge de la Terre -ou plutôt du système Terre- dans lequel l’action de l’homme est devenue la force géophysique dominante. Dans L’Evénement Anthropocène, deux historiens ont entrepris de raconter l’entrée … Lire la suite L’histoire de la nature est l’histoire de nos rapports avec la nature, c’est-à-dire l’histoire du rapport des hommes entre eux. Ce rapport est la guerre

Natura naturans

La culture est encore le seul remède à la crise de la culture: si l'homme est bien seul, entre ces deux absolus que sont l'animal et Dieu, à devenir imbécile, il est aussi le seul à être perfectible. L'imbécillité est la rançon de la perfectibilité, c'en est même peut-être la condition: il y a du … Lire la suite Natura naturans